27/06/2011

Ecriturbation

 

32024.jpg

 

Vivre ou écrire (je sais je sais, le mot n'est pas de l'homme mais c'est le titre d'un bouquin de Jorge Semprùn, disparu au début de ce mois), c'est exactement ça, le choix auquel l'homme se trouve de plus en plus confronté. Or ces dernières semaines, la vie le réquisitionne. L'envahit. Le fait prisonnier. C'est ça, prisonnier, car elle le prive de sa liberté, l'enferme derrière les murs infranchissables de ce qu'il doit faire, de ce qu'il se doit de faire, de ce qu'on attend de lui qu'il fasse. Attention, hein, il n'a pas attrapé le melon, se prend pas pour un écrivain ou un littéraire ou un truc du genre, sûrement pas, mais écrire reste important pour lui. Ne fût-ce que pour son équilibre mental, sa sérénité, son calme intérieur. C'est que écrire, c'est un peu comme la masturbation. On le fait pour se faire plaisir. Et il y a d'autres similitudes, hein. On le fait dans un endroit où on est sûr de ne pas être dérangé. On le fait quand on a assez de temps devant soi. Et on le fait en solitaire. Aaah le parallèle entre ses deux activités, toutes deux manuelles en plus, est saisissant. A tel point que l'homme n'hésitera pas à inventer en cette occasion, ici, en life et en direct, un néologisme de derrière les fagots (il aurait pu écrire "de derrière les fayots", mais s'est retenu, vu les effets secondaires des fayots si, justement, on ne se retient pas), qu'on pourrait carrément qualifier de génial, à l'image d'ailleurs du mec l'homme himself, à savoir le terme "écriturbation". A mettre sans hésitation sur le même pied que les autres néologismes de l'homme, certains plus audacieux que d'autres, style "mélanchronique" (mélancolique chronique) ou d'autres dont il ne souvient pas pour l'instant because a déjà écrit tellement de conneries que c'est pas possible de se souvenir de tout (mais certaines lectrices, expertes dans l'exégèse de ce blog de mes deux, viendront certainement lui rafraîchir la mémoire). Aaah, écriturbation, ou le plaisir solitaire de l'écriture, tout un programme... 

20:04 | Commentaires (2) |

Commentaires

J'adore !
Tu aurais pu parler aussi de la masturbiture ou masturbature :-))))
Et puis, continue à écrire ..... " tu m'intéresses" ! :-))))

Écrit par : Marie L | 28/06/2011

Répondre à ce commentaire

Excellent.
J'adore aussi ...
et on y revient !

Écrit par : sugoisugoine | 28/06/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.