17/06/2011

Blondes

 

blonde-hair1.jpg

 

Pourquoi les hommes préfèrent les blondes, et bien l'homme va vous le dire, pourquoi les hommes préfèrent les blondes. D'abord préciser que les blondes n'ont rien de plus ou de moins que les brunes, les noires ou les rousses. Enfin, pour ce qui est des rousses, l'homme sait pas trop, vu que malgré ses efforts répétés, assidus voire même acharnés et charnels, du moins au cours de sa folle jeunesse, il n'a jamais eu le plaisir (dans tous les sens du mot) de s'en taper une. Mais soit. Pour ce qui est des autres, là attention, il parle d'expérience. En connaissance de cause. Pourrait même écrire un doctorat genre "Etude socio-comparative sur la polychromie pileuse de la pilosité générale pré- et post épilatoire chez les nanas de 1970 à nos jours". Aaah, ça aurait de la gueule, ça, hein. Bon. Assez déconné. Tout ça pour dire qu'à part leur blondeur naturelle niveau triangle des Bermudes, ben y a rien de vraiment estraordinaire à signaler. Question intello, libido, perso, recto, verso ben les blondinettes ne se distinguent en rien des autres frangines. Alors pourquoi les mecs en sont-ils tellement friands qu'ils en frétillent de partout? Ben, en fait c'est un cercle vicieux qui tourne uniquement autour de leur... naaan pas de leur... , petites coquines va, non, autour de leur... image. Esplication. Normalement, c'est bien connu, se sont les mecs qui font leur marché et qui choisissent. Mais pas avec les blondes. Because là, c'est le contraire. Comme elles sont fort prisées, se sont elles qui choisissent et se sont les mecs qui sont choisis. Du coup, quand un mec sort sa platinée, ben, il voit son prestige drôlement boosté, le gars, par rapport aux autres petzouilles qui restent sur le carreau. Et précisément ceux-là, tous ceux qui prennent à côté de la plaque, ben, ils vont encore plus se bousculer au portillon pour, sait-on jamais, eux-aussi enfin connaître la joie et la béatitude d'être élu. Si bien qu'il va de nouveau y en avoir tout plein à faire le beau autour d'elles, si bien qu'à nouveau elles n'auront que l'embarras du choix. C'est tout le principe du mouvement perpétuel, ça. Et en plus huilé comme c'est pas possible par le machisme phallocratique pathologique ancestral génétique, universel et incurable des mecs. Rien de plus.

11:57 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.