01/06/2011

Cassé

 

7478.jpg

 

Hier soir l'aîné de ses boys téléphone à papa l'homme : au secours, relation explosée, coeur cassé. Résultat, l'homme a passé la moitié de la nuit à tenter de reconstruire le fiston, de lui recoller ses morceaux de certitudes momentanément éclatées, de lui remettre ses rêves en état de marche, de lui rafistoler ses ailes pour qu'il ne s'écrase pas tout à fait. C'est que, amour, passion, nanas, l'homme en connaît un bout. A tout fait, tout vu, tout vécu. A trompé et été trompé. A plaqué et s'est fait plaquer. A vu faire des valises et a fait des valises. Il y a trente-cinq ans, il y a dix ans, il y a quatre ans. Et donc devrait être revenu de tout, le gars. Et ben non. A chaque nouvel amour, on repart à zéro. Comme si c'était le premier. Puceau de l'émotion. Vierge du coeur. Si bien que quand on ramasse des claques, que ce soit pour la première ou pour la dixième fois, ben, ça fait toujours aussi mal. Y a pas habituation, pas endurcissement, pas blindage. Ce qui fait que l'homme a parfaitement compris, ressenti, partagé, les larmes de son gamin. Et comme c'est pas facile d'expliquer l'inexplicable, de rationaliser l'irrationnel, de guérir l'inguérissable, l'homme est rentré épuisé et, ce matin, s'est levé tout mal, tout moche et ankylosé de toute part.     

16:17 | Commentaires (1) |

Commentaires

Eh oui ca ne saute pas les generations, je dirais aussi et malheureusement, que ca n'epargne absolument personne.
L'homme (en general) est un autiste de l'amour ... (La femme aussi, bien entendu) cela va s'en dire ... Pour le constat, on ne peux que deplorer les degats et se dire qu'on tentera de faire mieux la prochaine fois. C'est formidable de constater combien nous sommes merveilleusement non-outilles et aptent a se vautrer a coup sur et lamentablement dans nos vie sentimentales.
Il y a de quoi se poser des questions -sans reponses-
mais heureusement on a un petit coeur qui semble toujours pret a vouloir se remettre en marche tot ou tard, il y a deja moins de souci a se faire !

Écrit par : sugoisugoi | 03/06/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.