22/04/2011

Case départ

 

orage_.jpg

 

Ce matin, les petits oiseaux ont commencé à chanter à 5h29, très exactement. L'homme le sait : il était réveillé avant eux. Et en solo, en plus. Tout seul dans son grand lit à lui. Jade serait-elle à l'étranger, en séminaire ou un truc du genre ? Ben, non. Jade dort dans son appart, deux volées d'escalier plus bas. Et pour la deuxième nuit non seulement consécutive mais en plus carrément d'affilée. Se sont-ils bagarrés ? Pas vraiment. Le premier soir, Jade avait besoin de "me time", qu'elle disait. Alors, au début, l'homme comprenait. S'était résigné sans trop de mauvaise grâce à un petit coup de célibat forcé. Mais au fil des heures, des séries qu'il zappait, des bouts de films, de foot, de pub qui défilaient, il a trouvé la situation de plus en plus débile. Comme si tout ce qu'ils avaient construit, brique par brique, et ben, s'était écroulé, d'un coup et pour rien. A ressenti comme un froid intérieur, le mec. Style retour à la case départ. A l'incertitude. Au questionnement. Si bien que le second soir, celui d'hier donc, c'est lui qui a remis le couvert et voulu rester seul. Genre pffff, à quoi bon, les nanas, c'est toujours la même chose, sans elles on s'emmerde et avec elle on a que des emmerdes. Et donc l'homme a retrouvé les trois piliers funestes de la mâlitude solitaire, à savoir, et dans l'ordre, désillusion, frustration, masturbation (rhooooh, le vilain...). Attention, leurs soirées n'avaient rien d'extraordinaire, hein. Papote dans la cuisine, cigarette sur la terrasse, le canapé où Jade s'endort contre l'épaule de l'homme. Une douce habitude, que l'homme considérait comme acquise. A tort, donc. Pour relancer la mécanique, l'homme avait proposé de terminer pas trop tard cette après-midi, question de s'envoyer coolos une bouteille de bulles pour fêter le long weekend qui s'annonce, et ensuite d'enchaîner demain avec un méga spa, sauna, wellness suivi d'une tite bouffe sympa dans l'un ou l'autre resto. Mais Jade n'a pas le temps. Doit bosser tard ce soir, doit nettoyer demain matin, doit acheter des oeufs de pâques, doit inviter sa famille, bref le joug des obligations ordinaires. Alors la météo pour les prochains jours, ben, c'est simple : temps beau et chaud mais risque d'orages locaux.   

11:26 | Commentaires (3) |

Commentaires

Courage l'Homme. Et peut être réagit elle de cette façon (style j'ai des obligations de Célibattante) parce que justement tu lui as fait le coup du Mâle qui s'assume seul...
En fait vous jouez au tennis sentimentalement parlant.

Écrit par : Caroline | 22/04/2011

Répondre à ce commentaire

loll jé rigolé, té drole ....meme pu le temps de técrire, bisoussssssss

Écrit par : isa | 23/04/2011

Répondre à ce commentaire

Ah ce quotidien ennemi de l'amour !

Écrit par : Une passante | 29/04/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.