07/04/2011

Sans

Troisième soir sans Jade. Troisième soir sans paroles, sans son humain, sans bruits de vie, sans échanges, sans rires, sans dires, sans tendresse, sans cheveux sur l'autre oreiller, sans deux dans le canapé, sans pas sur le carrelage (sauf les cent pas de l'homme), sans personne qui attend, sans lumière sous les portes, sans clé qui tourne dans la serrure, sans répit, sans repos, sans timents, sans sualité, sans sations, sans rien. Et ça lui détraque les hormones, à l'homme. Lui attaque les neurones. Lui arnaque son énergie. Lui saque son sommeil. Ses soirées sont morbides, ses nuits plombées, ses réveils vaseux. Et donc il bosse mal. Y a plein de solutions qu'il ne trouve pas. De réponses qu'il n'a pas. D'initiatives qu'il ne prend pas. Plein de gens qui lui parlent et qu'il n'entend pas. Dormir dormir dormir. Demain, tout doit être mieux.

 

Hein ? Quoi ? Y a pas d'images, d'illustrations, de photos ? Ben, non, y a pas d'images, d'illustrations, de photos...  

20:38 | Commentaires (2) |

Commentaires

Et alors ? C'est quoi ça ???
Mais ça fait du bien d'être un peu seul ! C'est le moment de regarder ce film qu'elle n'aime pas, de manger des trucs qu'elle n'aime pas, de jouïr du silence ou au contraire d'écouter de la musique qu'elle n'aime pas, bref de ne penser qu'à soi et de se faire du bien !
Je me demande si l'Homme s'aime lui-même...
Bonnes retrouvailles hein !

Écrit par : marirose | 08/04/2011

Répondre à ce commentaire

C'est pas une question de s'aimer soi-même, ni même d'aimer tout court... C'est une question de vide, de gouffre... Comme si la vie, par moment, était creuse, genre boule de Noël, et qu'on tombait dedans...

Écrit par : Un homme à Marirose | 08/04/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.