01/04/2011

Liberté (suite)

 

entrer des mots clefs

Alors, et pour revenir au billet précédent, pourquoi l'homme n'est-il pas jaloux, possessif, râleur, quand Jade n'est pas là, ou pas encore là, ou plus là, ou pas assez là ? Ben c'est une question d'investissement. De consommation d'énergie. L'homme est peut-être un rien con mais il a de la mémoire. Et il se souvient de son expérience avec son ex, où il s'est investi au carré. Et je te fais la vaisselle, et je te vais au Delhaize, et je te fais la bouffe, et je te reluis tes carrelages, et je rentre plus tôt du boulot, et je te dépose à la gare, et je viens te chercher et je vais te conduire, et je et je et je. Pour finalement voir sa relation tout aussi bien lui exploser boum en pleine poire. Alors maintenant il ne se dépêche plus, la joue coolôôzzz, style no stress. On se voit, on se voit. On se voit pas, on se voit pas. Même s'il se sent beaucoup mieux quand elle est dans ses parages et pas trop bien quand elle ne l'est pas. Mais ça c'est une question d'absence, qui le déstabilise, et de solitude, qui le déprime. Mais ça (bis) c'est son problème, à lui, et pas une raison de rendre la vie de l'autre impossible. En fin de compte, ce qui importe ce n'est pas tellement ce qu'on fait pour l'autre, mais plutôt ce qu'on est pour l'autre.    

08:58 | Commentaires (4) |

Commentaires

Allé l'Homme, on est toutes les mêmes pour ca, pleines de contradictions, pas toujours logiques, voulant notre liberté mais aimant les chaines (au figuré hein, commence pas à avoir de l'étincelle lubrique dans l'oeil, je surveille...), tiens un exemple con, on voudrait toute avoir un mec un vrai, qui nous protège mais capable de pleurer devant Titanic, qui prends soin de son apparence mais ne critique pas la notre, qui est capable aussi bien d'être rasé de près, après avoir réparé le lavabo de la cuisine et sachant changer les couches et programmer le lave linge! Et Jade, toute pareille à nous toutes veut sa liberté mais aimerai bien que tu la retiennes parfois, elle aime que tu ne ramènes pas ton linge mais souhaiterais secrètement t'être indispensable même si c'est juste pour une chemise un jour exceptionnel...

Écrit par : Caroline | 01/04/2011

Répondre à ce commentaire

Merci pour le joli commentaire... et tellement juste en plus...

Écrit par : Un homme à Caroline | 01/04/2011

Répondre à ce commentaire

En effet... Caroline a pris le rôle de porte-paroles pour nous toutes...
Mais finalement c'est l'Homme qui semble nous connaitre le mieux et qui - j'en suis sûre - dans une autre vie a été Femme :)

Écrit par : C | 03/04/2011

Répondre à ce commentaire

c'est un ami qui m'a envoyé le lien. d'habitude, je ne réponds jamais.

mais là, je prends la peine de le faire car j'ai aimé cette justesse et surtout ce regard d'un homme qui a tout compris de la femme, mais également de lui en toute simplicité. et j'aime beaucoup le point final : "En fin de compte, ce qui importe ce n'est pas tellement ce qu'on fait pour l'autre, mais plutôt ce qu'on est pour l'autre".

merci pour ce beau billet Cher Homme.

Écrit par : Mei-Ling | 05/04/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.