30/03/2011

Liberté

 

Livre%20La%20nouvelle%20cuisine%20de%20la%20bonne%20menagere%20F.jpg

 

Jade, au départ, avait une grande crainte : qu'avec un mec entre les pattes, elle perdrait sa liberté. Cette liberté qu'elle avait connue pendant toutes ces années où elle avait vécu seule. Pas d'heure pour rentrer ou sortir. Pas de micheton qui lui tire la tronche quand elle part ou fait la gueule parce qu'elle arrive en retard. Bref, pas d'étouffoir. Ni de près, ni de loin. Le large, rien de moins. Et puis y a eu l'homme. Et l'homme lui a dit qu'il la laisserait totalement libre. Ce qu'elle n'a pas cru. Et puis il l'a laissée totalement libre. Ce qui lui a plu. Et étonné. Tiens, y a des hommes qui sont pas jaloux. Qui laissent leur nana affranchies et tout. Et tout ça sans râler parce que la bouffe n'est pas prête, les chemises pas repassées ou les slips pas nickel. Ben non, pour l'homme c'est pas des problèmes tout ça. Le soir quand il rentre, il aime autant avoir une heure ou deux pour déstresser sans devoir nécessairement faire la causette, question d'avoir une période de refroidissement en solo, et faire en passant, à s'naise, sa popote-minute-micro-ondes-boîte-de-conserve-minimaliste-instantanée. Ses chemises, il les file vite-fait au nettoyage à sec. Il pourrait les donner à Jade, qui a des machines qui font de la mousse et qui sèchent, mais il préfère pas. D'abord, Jade bosse aussi et il veut pas la charger encore plus, et ensuite il devrait dire merci et il n'aime pas dire merci. Quant à ses Calvin Klein, les accros de ce blog le savent depuis longtemps, il aime s'en occuper lui-même. Un exercice d'humilité. Le pape lave les pieds des pêcheurs, l'homme ses callebards (à lui, hein, pas ceux du pape), penché là, au-dessus du lavabo, les mains dans le Persil Gel à 30 degrés pour pas qu'ils retrécissent, perdu dans ses méditations sur les glorieux aléas de l'existence et la divine imprévisibilté de la vie. Bref, Jade n'a pas dû sacrifier un gramme de cette chère liberté qui lui est si chère et qu'elle chérit tant. A tel point qu'à présent, elle se pose des questions. Est-ce bien normal que ce mec me laisse tout faire, comme ça, sans réchigner? Ou plus grave encore, peut-être que notre relation, après tout, il s'en fout !? Peut-être même qu'il m'aime pas !? Non mais c'est vrai, il pourrait être un peu plus jaloux tout de même, non ? Un rien plus possessif ? Mon indépendance mon indépendance ok, jusque là ça va, mais lui, il pourrait quand même être un peu plus dépendant, non ? Aaah les femmes... y en a plein les bouquins, les romans, les manuels, les modes d'emploi, les bibliothèques communales, municipales, scolaires, universitaires et autres, et pourtant personne, jamais, n'a compris comment elles fonctionnent réellement. Quelle chance, hein.           

16:41 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.