25/03/2011

Monogamie

 

 

Quelle-heroine-de-serie-etes-vous_a_la_une_mode_defile_new.png

Aaah c'est vrai, la monogamie sérielle (partenaires fidèles successifs, et ici l'homme met l'accent sur fidèle, si si...) a ses avantages. Ne fût-ce que because chaque nouvelle vie, chaque nouvelle femme, est... nouvelle. C'est un peu comme quand on achète une voiture neuve, qui sent délicieusement... le neuf. Tout est frais, propre, nickel. A découvrir. Si bien qu'il y a encore émerveillement, étonnement, surprise. Sans que la routine, le quotidien, l'habitude et la lassitude n'aient eu l'occasion d'encrasser, de faire grincer, d'assècher les relations, les dialogues, les élans. Le désavantage de cet avantage est qu'on atteindra jamais cette complicité, cet enchevêtrement, cette fusion qui ne peut naître et ne s'approfondir qu'avec la somme des années qu'on a partagées, des expériences bonnes ou mauvaises qu'on a supportées, des coups durs qu'on a vécus, et survécus, ensemble. L'idéal serait bien sûr de vivre à deux depuis toujours, tout en restant toujours comme aux premiers jours. Hélas, dans la vie on a jamais tout. Plus même, ceux qui veulent tout se retrouvent le plus souvent sans rien. Et donc, comme en toute chose, l'art réside dans la simplicité. En l'occurrence, celle d'être heureux avec ce qu'on a et non pas malheureux à cause de ce qu'on a pas, ou n'a plus, ou aimerait avoir.

Pfffff, sur ce coup, en écrivant ces mots, l'homme s'inquiète lui-même. Non, non et encore non, pas cette résignation annonciatrice de vieillesse, de cessez-le-feu, de reddition. Non, non et encore non, c'est pas encore aujourd'hui qu'il va hisser le drapeau blanc et se constituer prisonnier, ni du temps qui passe ni du temps passé. Au contraire, c'est le drapeau noir qu'il va monter. Celui de l'anarchie, de la rebellion, de la révolte. Jusqu'à ce que, en fin de compte, la vie ait raison de lui, et ne lui règle son compte.            

18:09 | Commentaires (1) |

Commentaires

ohhhhhh la la, tu termines tjrs finalement sur une note noire...!

:-) dommage.

Écrit par : isa | 25/03/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.