23/03/2011

Bing

091115064006461730.jpg

Hier l'homme et un de ses potes du boulot ont eu droit à une présentation sur l'un ou l'autre machin-truc informatique à la noix. Alors Smartboard, Powerpoint, slides, démo et tout le toutim. La première partie, c'était une petite gisquette plutôt chouette, pas mal, bien et tout, qui l'a prise pour son compte. Et pendant qu'elle causait produits, marchés, statistiques, chiffre d'affaire, utilisateurs et autres bazars à la con, elle n'a regardé que lui, et n'a parlé qu'à lui, l'homme. Comme si l'autre, pourtant assis juste à côté, c'était du vent. Tellement que derrière son regard tout sérieux, attentif, intéressé et tout, l'homme n'a pu s'empêcher de se marrer en sourdine. Comme quand on joue au billard électrique et que soudain la petite balle argentée part en folie, se catapulte dans tous les sens, vous allume toutes les loupiotes, vous fait bing bing bing bing partout et que tout à coup on explose le score, sans savoir pourquoi ni comment. Après, pour la seconde mi-temps, c'est le collègue de la nana qui a pris la parole. Et là, c'était tout le contraire. Le mec, du genre déjanté du logiciel, excité du mégabyte, dégoupillé de l'alpha-numérique, lui, n'a causé qu'à l'autre, comme si l'homme était un minus habens de troisième zone, style invisible, inodore et incolore. Et ça aussi, ça a fait marrer l'homme en sourdine. Surtout qu'il a dû faire vachement semblant de tout piger, lui qui justement ne pigeait que dalle, ce qui en soi n'était pas dramatique vu que de toute façon il n'en avait strictement rien à cirer. Toute cette intro juste pour dire que décidément c'est exact, ce que Jade lui a dit dernièrement, à savoir que l'homme est un chasseur. Maintenant, faut dire que c'est pas parce qu'on est chasseur que pour autant on chasse, hein. C'est pas parce qu'on a un fusil, que nécessairement on tire, hein. Ah bon. Et puis, et là je vais vous étonner, l'homme est un mec qui n'est pas né d'hier non plus, hein. Pour le même prix - et alors que, tout flatté, il flottait dans son nuage - la nana s'est peut-être tout simplement dit je prends le plus con des deux, je lui fait un rien de gringue et ensuite je lui fourgue ma marchandise vite fait. Aaah...pas impossible ça, hein.    

12:06 | Commentaires (3) |

Commentaires

:-)))))

effectivement tout est possible...!

Écrit par : isa | 23/03/2011

Répondre à ce commentaire

Peut etre que tout simplement, le fait de rencontrer a plusieurs reprises le regard de l'homme qui semblait voir et aussi ecouter (donc peut etre comprendre ?) s'est elle sentie vue et ecoutee ?
Et c'est beaucoup parfois ... surtout quand dans la vie perso, on a la sensation d'etre ni vue ni entendue alors qu'on souhaiterait exister de n'importe quelle maniere.
Alors quand ca arrive et ben ce regard il fait du bien, il console, il rassure, il caresse, il semble bienveillant et il soulage. On le garde. Il apaise les angoisses, pour quelques minutes et on se dit qu'on existe alors, pour quelques instants, pour cette personne la en particulier a ce moment precis, et on lui accorde toute l'attention puisqu'elle nous en a accorde et que c'etait si necessaire.
je suis persuadee que les solitudes interieures se trouvent, se comprennent ... elan mystique peut etre, une resonnance entre deux personnes qui vivent - cachees - des memes angoisses ...

Écrit par : sugoisugoi | 24/03/2011

Répondre à ce commentaire

Merci pour ce superbe commentaire. Bien écrit, bien enlevé et tellement juste...

Écrit par : Un homme à Sugoisugoi | 26/03/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.