08/03/2011

Excès

Laird-Hamilton-part-en-gauche-sur-la-vague-de-Jaws-et-est-victime-dune-blessure-lors-de-cette-session-du-lundi-11-janvier-2010.jpg

Aaah, on ne peut vivre pleinement que dans l'excès. Cette démesure qui nous fait perdre le contrôle. De tout. Et de nous en particulier. Laissant du coup le champ libre à la vie. C'est Baudelaire, son érotisme et ses paradis artificiels. C'est Gainsbourg, ses Gitanes et ses bouteilles. C'est James Dean et sa Porsche. Pour ne citer que les connus. Car y a pas qu'eux, hein. Y a aussi tous les autres. Les excessifs anonymes. Les jusqu'au boutistes inconnus. Tous ceux qui vont jusqu'au fond des choses. De leur débauche. De leur addiction. De leur griserie. De l'absinthe. De l'adrénaline. Du coït. De la coke. Puisque de toute évidence on ne peut goûter la saveur originelle et sauvage de la vie, qu'à condition de se débarasser une fois pour toute de cette pondération funeste qui nous ankylose, de cette prudence ancestrale qui nous paralyse. Because l'extrême est toujours plus grisant que la modération, la passion toujours plus brûlante que l'amour, la déraison toujours plus excitante que l'ordinaire. C'est injuste, mais d'un autre côté, qui ose prétendre que la vie est juste, hein ? D'autant que souvent la vie fait payer, précisément de leur vie, ceux qui osent vraiment vivre. Ce qui est un comble. Mais soit. Tout ce mic-mac c'est très bien, mais ça reste de la théorie, hein. Dans la pratique c'est nettement moins évident. Ainsi, par exemple, voyons voir... et ici, l'homme prend son agenda. Alors... demain... demain, il a un entretien d'évaluation avec son boss... toute la matinée... va devoir être au top, le mec... et donc pas le moment de faire des conneries... Jeudi, un rendez-vous le matin et une réunion l'après-midi... là, faut pas qu'il déconne non plus... Vendredi, aaah là, c'est l'homme qui évalue une petite frangine... sur ce coup, doit pas faire le con non plus, peut pas se permettre de jouer avec l'avenir de la gisquette tout de même... Bon, ça va, l'homme a compris, il vivra une autre fois... La vie, ce sera pour la semaine prochaine... Ou un truc du genre.      

19:13 | Commentaires (1) |

Commentaires

ehhhhh t'as oublié la ptite Isa et ses excès !!! ;-)

Oui, puis j'ai remarqué que l'on parle toujours de la vie comme d'une personne....

la vie ci, la vie là...la vie a fait ci, a fait ca...etc...

comme la plupart du temps, c'est aussi tjrs la faute des autres...

ben moi, voilà peu, je me suis enfin réconciliée avec la vie, et j'essaie de vivre mes excès....dans la demie mesure....bon, en faisant une moyenne de tout ça, je pense que ça devrait fonctionner pas trop mal pour le reste du temps.....qu'il me reste.

Belle soirée l'ami.

Écrit par : isa | 08/03/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.