02/03/2011

humour

entrer des mots clefs

C'est bien connu, lors du choix de leurs partenaires sexuels, les femmes n'ont qu'une seule préoccupation, inconsciente mais pas moins omniprésente, celle d'avoir une progéniture aussi saine et forte que possible. Physiquement et mentalement. C'est comme ça, sont programmées comme ça, les frangines. Alors, côté physique c'est simple, leurs préférences vont tout naturellement vers des mecs plutôt bien de leur personne, baraqués, musclés, larges d'épaules etc. Point de vue mental, par contre, c'est plus compliqué. Pas facile en effet de voir, comme ça, au pif, si un mec est bien ou pas dans sa tête. Alors les nanas ont développé des sortes d'espèces d'antennes pour les aider à détecter si les barjots, outre celui qui balance quelque part entre leurs jambes, ont aussi quelque poids entre les oreilles. Et sur ce coup y a pas photo, tous les psy sont d'accord, s'il est un indicateur d'intelligence et de créativité, ben, c'est bien l'humour. Et donc voila le comment du pourquoi les frangines tombent toujours sous le charme de mecs qui les font rire. Quant aux hommes, ben, eux-aussi y trouvent leur avantage. Because ils savent que dès qu'une gisquette rit avec leurs conneries, ben, c'est comme qui dirait le feu qui passe au vert : y a plus qu'à accélérer en douceur, le septième ciel est pour ainsi dire garanti sur facture. Aaah décidément, le vieux proverbe chinois que l'homme vient juste d'inventer, est tout à fait vrai : nana qui se marre, nana au plumard (l'homme a hésité avec "nana qui se marre, zizi dans le tiroir", mais a trouvé ça un rien trivial et donc s'est abstenu...). Ceci dit, tant les hommes que les femmes ont de l'humour, c'est sûr, seulement leur approche est différente. Si les michetons aiment faire rire, disons que les gisquettes, elles, aiment plutôt qu'on les fassent rire. Ce qui, en extrapolant le parallèle entre le rire et le sexe, nous mène tout naturellement à la conclusion suivante : que si les mecs aiment faire l'amour, les nanas pour leur part aiment qu'on le leur fasse, l'amour. Pas une belle chute, ça ? Ah bon.   

13:29 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.