18/01/2011

Attentes

Kate-Expectations_articleimage.jpg

Alors sur ce coup, l'homme va vous intéresser. Et pas un peu. Because il va causer sexe. Plus même, il va causer de son... sexe. Aaaah, ça allume la curiosité ça, hein. Et pas que la curiosité d'ailleurs... Tout ça pour dire que pour un mec y a rien de plus inhibant que l'amour annoncé, programmé, prévu, noté à l'agenda, inscrit au rôle. Suffit qu'une frangine vous mette tout soudainement le paquet, par exemple au téléphone, en vous susurrant un truc tout sucré dans le genre de "aaah chéri, j'ai envie de toi, ce soir on va se faire un feu d'artifice grandiose, hein hein ?" pour que le moment venu, le feu d'artifice tant attendu ne se mue en pétard mouillé. Un petit pétard en plus. Un pétard genre têtard. Et encore, un têtard têtu. Because supporte pas la moindre forme de pression, le zizigouillard. Est super fragile du psychologique, le petit chose. Ne tolère pas qu'on décide pour lui quand, où et comment il entrera en action. Ni dieu ni maître, qu'il a. Tout au plus maîtresse, mais là aussi c'est du kif hein, il décide tout seul, comme un grand, quand il le deviendra... grand. Pas sur commande, ça c'est sûr. Non non, pour que le gonflant fonctionne au mieux, il lui faut de l'inopiné, du soudain, de l'improviste, de l'inflammation spontanée. A moins que ça, y a comme un risque qu'il se retire dans son coin, le gamin. 

15:12 | Commentaires (3) |

Commentaires

ahahah normalement les petites annonces coquines au telephone c'est justement pour 'allumer" le feu sacre. Que les neurones se mettent a turbiner a fond et fasse fonctionner la machine
Alors si l'homme ca lui fait l'effet contraire ... faut informer Jade !!!!!
absolument !

Écrit par : sugoisugoi | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

Tu me fais penser à un bouquin d'Alberto Moravia: "Moi et Lui"...
Un gars qui discute et se dispute en permanence avec son sexe qui a la fâcheuse tendance à faire exactement l'inverse de ce qu'il devrait.

Écrit par : marirose | 20/01/2011

Répondre à ce commentaire

"Io e lui", qu'il s'appelle le bouquin de Moravia en italien... Bien vu, Marirose, bien vu...

Écrit par : Un homme à Marirose | 21/01/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.