11/01/2011

Ensemble

DansLaSdB-serenity.jpg

Vivre ensemble, vivre ensemble... pas évident ça, hein. Jade et l'homme dorment ensemble, vont au resto ensemble, matent la télé ensemble, dansent ensemble, déconnent ensemble et font des tas d'autres choses ensemble, que l'homme ne décrira pas ici because veut pas vous enflammer inutilement les zones sud, mais vivre ensemble... euh... disons que ça, c'est pas évident. Exemple : les ablutions matinales. Aaah pas simple ça. Maintenant l'homme déboule dans sa salle de bain à n'importe quelle heure, vous ouvre la douche à fond les vannes, vous flaque le carrelage tout partout, vous dégouline les murs, vous fout les essuies et les callebards en boules dans tous les coins, vous gicle gaiement du dentifrice plein le miroir et sans problème de la crème à raser plein le lavabo. Chez Jade par contre, l'infrastructure sanitaire semble toujours sortir tout droit d'une pub pour Cif Power Cream, Vim gel, l'eau de javel La Croix ou une connerie du genre. Bref, a l'habitude d'avoir de l'espace et de la liberté, le mec. Alors à deux, ben, ça risque de faire dans la surpopulation, hein. Et le mécontentement. Autre exemple : la bouffe. L'homme est toujours partant pour des trucs résolument cholestéroliques, saucés bien gras, dûment mayonnaisés et si possible friturés croustillants. Jade, par contre, fait dans la cuisine biolégère, vitaminée à l'étuvée et digestive genre poids plume. Euh... là aussi, y a comme de la crainte. Mais Jade a négocié une solution. Un jour c'est elle qui choisira la bouffe et l'autre c'est l'homme. Pas con ça, hein ? Ah bon. Aaah c'est que Jade sait négocier comme un chef. La preuve, elle vient de recevoir une promo, la gamine. En plus de la France, de la Turquie et de l'un ou l'autre morceau de l'Afrique du nord, elle s'occupe désormais aussi du marketing de sa boîte en Espagne. Alors petite ombre tout de même. Because ce soir elle est à Madrid pour son business. Et l'homme ? Ben il tapote son machin tout seul dans son appart à lui, un étage au-dessus de celui de Jade. Où y a pas de lumière et où tout est noir et froid. Mais attention, hein, l'homme n'est pas triste. Il est des absences qui aiguisent l'appétit.         

20:59 | Commentaires (3) |

Commentaires

Voilà!!!!! Ca fait le 3ème soir ou 4ème, sais plus très bien...J'ai tt lu! Dps le premier billet jusqu'à ce jour, c'est que...ça en fait de la littérature!

Malgré que tu n'es plus seul, j'ai ressenti énormément de tristesse...

Maintenant que je suis "à jour", je passerai régulièrement en espérant qd mm que tu continues à écrire...

Je te souhaitre une bonne soirée et une bonne nuit!

Amicalement,

SACHA

Écrit par : Sacha | 11/01/2011

Répondre à ce commentaire

Sacha Bonjour
C'est que l'homme sait bien nous prendre dans ses filets ... on fait le poisson avec plaisir
Moi aussi je suis arrivee comme ca - un billet nomme 'desir" - ;o) je crois - tres tres joli - et j'ai fais le chamin inverse pour debuter au billet un.
Et on y revient, pour se nourrier de ses interrogations, coups de gueule, tristesse, rigolades ect ... en esperant que ca dure et que ca finira come dans les contes de fees ...oh lala Sugoi !

Écrit par : sugoisugoi | 12/01/2011

A Sugoisugoi -> Ds ses filets, je ne sais pas, ms je suis curieuse de nature...et qd c'est bien écrit...

Bonne soirée!

Écrit par : Sacha | 12/01/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.