04/01/2011

Thermes

spa.jpg

Entre les fêtes, Jade et l'homme se sont payés une après-midi dans un machin genre thermal, question de se purifier un rien les tripes et la tête. Un méga spa où l'homme a nagé dehors dans de l'eau chaude à 34°C et à l'intérieur dans de la flotte froide à 22°C, s'est fait suer à 80°C dans un sauna à l'intérieur et à encore plus dans un autre sauna au fond du jardin, s'est laissé bouillonner les noix dans un jacuzzi géant, s'est fait sècher les miches sous des trucs infra-rouges, s'est relaxé sur les relax des espaces de relaxation, bref la totale quoi. D'accord, y avait beaucoup de monde, mais comme le complexe est super étendu, ben, c'était pas la bousculade non plus. Non non, super bien. Et pour l'homme, la première fois. Pas la première fois qu'il faisait dans le thermalisme thermique, mais la première fois qu'il le faisait tout nu. Au départ tout le monde reçoit un beau peignoir et le porte pour se ballader sans complexe dans le complexe, pour se rendre au bar ou au resto, mais pour les douches, piscines, saunas et autres jacuzzi, là c'est à poil. Alors l'homme avait tout de même comme une espèce d'appréhension. C'est qu'il n'a pas vraiment l'habitude, le mec, de parader avec le tout à l'air. Mais soit. Après cinq minutes il se sentait déjà comme un poisson dans l'eau. Ce qui est bien, vu que de l'eau, y en avait partout. Aaah évidemment il a vu des michetons trimballer toutes sortes de calibres. De la toute belle andouillette AAAAA à la timide crevette grise de la mer du nord. Et chez les nanas, idem. De la nymphette toute frêle à la solide madame bien en chair et toute en rondeurs. Et tout ça le plus naturellement du monde, hein. Because s'il est vrai que tout le monde se voit, personne par contre ne regarde. Et ce qui a frappé l'homme, c'est que ces femmes, quels que soient leur âge ou leurs formes ou leurs mensurations, dégageaient toutes une même féminité. Dans le geste et dans l'attitude. Une même grâce. Que certaines, l'homme en a l'impression, n'auraient peut-être pas ou plus, une fois habillées. Bizarre, non ? Une nudité féminine qui par ailleurs n'avait rien d'érotisant. Car il n'y a pas d'érotisme sans proximité, sans intimité, sans complicité secrète, sans volets clos, sans portes à clé. Que ce soit avec ou sans fringues.  

18:31 | Commentaires (3) |

Commentaires

MERCI................
C'est beau ce que tu écris sur les femmes.... j'ai aussi déjà fait du thermal à poil et j'ai eu cette même impression, que toutes les femmes étaient "belles" en ce sens qu'elles me donnaient toutes l'impression d'étre à l'aise, et comme tu le dis si bien plus à l'aise que si elles étaient ne serait-ce qu'en maillot. Moi aussi j'ai vu cette grâce féminine qui n'avait plus rien à voir avec les formes et les poids.
Et ça fait plaisir qu'un homme le remarque.... Alors re-merci à un homme qui aime les femmes (qui aiment les hommes.)

Écrit par : C | 05/01/2011

Répondre à ce commentaire

Ben ouais... l'homme aime les femmes... Mais attention hein, c'est pas un obsédé de la fesse, un excité du boum boum horizontal ou autre déjanté testostéronique... Disons plus précisément que l'homme aime la femme en tant que telle. La féminité. Ou ce féminin qui fait toute la différence...

Écrit par : Un homme à C | 06/01/2011

Répondre à ce commentaire

Tres joli comment de C ... et de l'homme
ca debute bien l'annee
merci

Écrit par : sugoisugoi | 06/01/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.