30/12/2010

Code-barres

barcodelhomme.jpg

Aaah, la calligraphie... ça se perd ça. L'homme, par exemple, a une écriture de cochon. Because n'écrit plus rien à la main. Tout sur le clavier, qu'il tapote. Celui de son smartphone, de son laptop, de son notebook et autres trucs du genre. Mais voila-ti pas qu'il vient de trouver un autre moyen de communication pas con du tout. A savoir... le code-barres. Aaah l'homme sait se passer de resto, de Médoc, de bagnole, de Calvin Klein et même de nanas (bien que sur coup, c'est pas sûr. Sait peut-être s'en passer, mais faut voir pendant combien de temps...), mais s'il y a une chose dont il ne sait pas se passer, c'est de l'internet. Accro qu'il est. Tous les jours faut qu'il sniffe sa ligne de Google, lui faut son shot de Youtube, sa dose de fesses-boucs. Et donc, alors qu'il errait en voyageur immobile dans l'immensité internetaire, voila-ti pas qu'il tombe sur un machin qui vous génère un code-barres en moins de temps qu'une soupe à l'ognon, un pet. Saviez-vous qu'on peut écrire n'importe quoi en code-barres, vous ? Et ben, l'homme pas. Et donc le truc rayé noir et blanc ici au-dessus, signifie "l'homme". Fou ça, hein ? Et l'homme de continuer à expérimenter. Résultat, le machin ci-dessous :

barcodeaime.jpg

Et quèque ça veut dire ? Ben, ça veut dire : je t'aime. Pas beau, ça ? Alors pour votre déclaration d'amour, suffit de télécharger l'image, de la coller sur ce que vous voulez et d'envoyer l'élu(e) de votre coeur se faire scanner le bazar au supermarché du coin. Pas original, ça, comme cadeau de fin d'année ? Aaah l'homme, quelle source inépuisable de surprises surprenantes qui n'en finissent pas de surprendre.

08:20 | Commentaires (3) |

28/12/2010

Heure

NM-LaPenduleNoireSansAiguilles_K458.jpg

Alors si vous cherchez l'heure, pouvez toujours cliquer sur le lien http://lovedbdb.com/nudemenClock/index2.html

Mais attention hein, les frangines, l'homme prévient : l'horloge, c'est des mecs tout nus. Et qui bougent. Même si ce qui bouge n'est pas forcément ce que vous pensez... 

10:43 | Commentaires (2) |

26/12/2010

Noir

conneige.jpg

Quand tout est blanc, l'homme broie du noir. La neige c'est magique, féérique et tout et tout, mais c'est surtout super bordélique, emmerdique et chiantique. Et le noir qu'il broie pour le moment, c'est du tout beau noir, hein. Du noir de noir. Because la caisse de l'homme, qui tire 200 à l'heure facile, est immobilisée depuis cette nuit au beau milieu du parking du bazar où il crèche, à trois mètres à peine de l'emplacement qui lui est réservé. Dix centimètres de neige verglassée sous le pneu et plus moyen d'avancer ou de reculer. Et donc l'homme est un mec qui râle comme une bête. Non mais c'est vrai quoi, merde. Pas la peine d'avoir une caisse qui a coûté un pont, qui est équipée d'ABS, de DTC, de TVA, de KGB et même de CIA, pour se faire par après entuber comme un con par dix bêtes centimètres cubes de flotte congelée. Surtout qu'il vient à l'instant de tenter une deuxième fois de débloquer l'affaire. En vain. Bouge que dalle, la voiture. Et donc s'est retiré, la bouille pleine d'éclairs, de nom-de-nom-de-nom-didju, de putain-de-putain-de putain-de-bagnole, dans son appart. Pour épargner Jade. Qui, elle, adore la neige. Et qui est d'ailleurs partie toute seule en promenade dans la blancheur ambiante. Et qui déteste les mecs qui râlent. Et qui a raison. Mais c'est plus fort que l'homme. Y a des trucs qu'il ne contrôle pas. A beau respirer, mindfulnesser, méditer, se dire que c'est pas la peine de se prendre la tête pour une connerie de ce genre, qu'il faut relativiser, qu'il y a beaucoup plus grave que ça et tout ce qu'on veut, rien n'y fait. Allez, va se caler un quart d'heure sous la douche et laisser l'eau brûlante emporter toute cette boue intérieure qui lui assombrit l'humeur. Au retour de Jade, il sera bien.

16:30 | Commentaires (2) |

25/12/2010

Perso

Snow_wind.gif

Allez, pour une fois, l'homme va devenir perso. Bon, j'y vais. J'ai horreur de ça mais a man has to do what a man has to do. Et donc, dans l'ordre et le désordre : Isa, C, sugoisugoi, une lectrice, Julie, Marie L, Aramis, Flo, May, Benoît, Kougar, Marie G, Jean-Marie, Christine, Caroline et tous et toutes les autres que j'ai oublié de mentionner, ainsi que tous ceux et celles qui ont eu le courage, la persévérance, voire la témérité de lire ce blog à la con sans pour autant laisser de commentaires, l'homme dit haut et fort :

 

Joyeux Noël

 

Et attention hein, sur ce coup il est sincère... Allez, bisous à tout ce qui bouge et qu'on en parle plus...

09:35 | Commentaires (3) |

23/12/2010

Chmesanmoche

le-chat-noel-002-copie.jpg

Aujourd'hui c'est le dernier jour que l'homme bosse. Enfin, pour cette année. Après, c'est parti pour le rallye réveillons. Et je t'embrasse trois fois, et je te bonne fête, et je te meilleure voeux, et je t'apéritive, et je te Mumm Cordon Rouge, et je te foie gras, et je te huître au champagne, et je te bisque de homard, et je te Chablise grand cru, et je te râble de lièvre, et je te lapin aux pruneaux (j'avais écris je te lapine aux pruneaux, mais ça fait mauvais genre...), et je te Château Chasse-Spleen, et je te sorbette au cassis, et je te mmmmm-c'est-délicieux, et je te oui oui j'en prendrais bien encore, et je te ooh quel joli cadeau, et je te c'est-trop-t'aurais-pas-dû, et je te non-mais-ça-alors-ça-me-fait-bien-plaisir, et je te pousse-café, et je te mignardise, et je te cognaque, et je te Chivase Régale, et je te bredouille chmesanmoche, et je m'estomaque qui tourne, et je te gicle plein les cagoinces, et je te burpe dans le lavabo, et je t'imodiomme, et je te motiliomme, et l'homme pourrait continuer facile mais, hélas, n'a pas que ça à faire. Euh... à propos... saviez déjà, vous, que l'homme n'aimait pas trop cette période de l'année ?    

16:26 | Commentaires (2) |

21/12/2010

Lassitude

edward-hopper-nightawks-bar-nuit-peintre-americain-realiste.jpg

Il est des heures de grande lassitude. Des moments où l'homme est fatigué. Harassé par les déceptions du passé, sans cesse ressassées, et que de toute façon rien ni personne ne parviendra à effacer. Epuisé par la rumination de projets qu'il sait qu'il ne réalisera pas. Because ses limites. Celles de son intelligence, de sa persévérance, de ses capacités, de ses forces, de son talent. Tant de limites. Et donc dur dur d'être balloté entre un passé qu'on aurait voulu autre et un avenir qu'on sait différent de celui dont on rêvait. Alors il ne reste plus que le repli. Sur le présent. Le jour le jour. Avec ses petits gestes. Ses petites habitudes. Ses petites petitesses. Et l'écriture dans tout ça, hein ? Qu'est-ce qu'on en fait ? Ben, elle aussi a ses limites. Because écrire sur la vie ne remplacera jamais la vie elle-même. Plus même. Dès lors qu'il est impossible d'écrire sans avoir vécu, il faut éviter à tout prix que l'écriture empêche de vivre. Pffff, sale affaire, tout ça...     

09:41 | Commentaires (1) |

16/12/2010

Voyacoeur

islande_sac_a_dos_voyage_trek.jpg

L'homme est un voyageur qui se ballade comme ça, dans la vie, avec son sac à dos. Il voyage léger, le mec. Rien de plus qu'un voyacoeur avec un sac à mots, qu'il est. Un bivouacoeur dont le sac à mots, ben, se vide. Est vide. L'homme n'a plus des masses à raconter. A comme l'impression d'avoir tout dit. De lui. De la vie. De l'amour. Des femmes. Et n'a pas envie d'écrire pour écrire. De radoter. De se répéter. Alors il ne sait pas trop quand il scribouillera encore sur ce blog. Peut-être demain, peut-être plus jamais...

10:41 | Commentaires (2) |