16/12/2010

Voyacoeur

islande_sac_a_dos_voyage_trek.jpg

L'homme est un voyageur qui se ballade comme ça, dans la vie, avec son sac à dos. Il voyage léger, le mec. Rien de plus qu'un voyacoeur avec un sac à mots, qu'il est. Un bivouacoeur dont le sac à mots, ben, se vide. Est vide. L'homme n'a plus des masses à raconter. A comme l'impression d'avoir tout dit. De lui. De la vie. De l'amour. Des femmes. Et n'a pas envie d'écrire pour écrire. De radoter. De se répéter. Alors il ne sait pas trop quand il scribouillera encore sur ce blog. Peut-être demain, peut-être plus jamais...

10:41 | Commentaires (2) |

Commentaires

Alors si c'est l'aventure pour un dernier trekking, alors tu me manqueras.

Écrit par : isa | 16/12/2010

Répondre à ce commentaire

Peut-être as-tu atteint ce que tu voulais, quelque chose qui ressemble à une paix intérieure, une sérénité? Je ne sais plus qui a dit que c'est dans la souffrance qu'il écrivait le mieux.
Quoiqu'il en soit, on n'écrit finalement que pour soi, alors tu nous reviendras quand tu le sentiras. Demain ou jamais.

Écrit par : C | 17/12/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.