25/11/2010

Pression

pression.jpg

Sais pas ce qu'il a, l'homme, mais pour l'instant il est comme allérgique à toute forme de pression. Supporte pas qu'on attende quelque chose de lui. N'importe quelle chose. Que ce soit niveau famille, copains, boulot ou au niveau du relationnel, de l'émotionnel ou même du moltonel, pour le moment, faut pas attendre de lui qu'il réponde encore aux attentes. Car c'est ça qui fout tout le monde en l'air, la pression des attentes. Tu mets un mec avec un autre mec, une nana avec une autre nana, une frangine avec un micheton, un boss avec son employé, un parent avec son gosse, un toubib avec son malade ou un boucher avec son client, chacun attend quelque chose de l'autre. Le boucher, que son client soit satisfait et le client que son boucher lui file un bon steak. Le toubib, que son malade guérisse et le malade que son toubib le ressuscite. Le boss, que son employé bosse bien et l'employé que son boss l'apprécie. Etc etc etc. Et donc les attentes, ben, c'est inévitable, automatique, naturel. Et ça, c'est franchement tragique. Because bonjour les déconvenues, les désillusions et les déceptions. Alors l'homme, dans une ultime tentative d'émancipation, a décidé que désormais, la seule forme de pression qu'il tolèrera encore sera celle de la bière... la bière pression évidemment. Mmmmmwwwouaaaah ahahahah... Je sais pas vous, mais moi, ça me fait marrer... M'escuse, hein.

10:37 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.