20/11/2010

Vitesse

destructif.jpg

Le problème - enfin, un des problèmes - c'est que les hommes et les femmes vieillissent de manière différente. Le couple, à un certain moment, une fois les enfants envolés du nid, une fois atteint un certain stade de sécurité et de confort financier, une fois acquise une certaine liberté, a comme une tendance à tourner à des vitesses différentes. Il apparaît que les femmes et les hommes, à un âge où ils disposent enfin du temps et des moyens qui leur faisaient défaut auparavant, ben, y réagissent de façon tout à fait opposée. Les frangines, libérées du triumvirat marmaille-boulot-aspirateur, veulent passer à la vitesse supérieure et sortir des murs. Et je pars en voyage, et je m'inscris à un cours de peinture, et je prends un abonnement au théâtre. Les mecs par contre, libérés de leur triumvirat carrièriste agenda-réunions-objectifs, veulent passer à la vitesse inférieure et se poser, relax et coolos, de préférence à l'intérieur des murs. Une combinaison particulièrement destructrice. A tel point qu'il y a toujours plus de divorces dans les tranches d'âges au-dessus de 50 ans. Et donc c'est précisément au moment où les conditions sont les meilleures pour la consolidation et l'épanouissement de la relation, que celle-ci risque le plus d'exploser. Aaah décidément, dans la vie, on a jamais la paix.

14:38 | Commentaires (1) |

Commentaires

ben oui, mais c'est une représentation à la règle, y a aussi des zexceptions...

ps: passe sur mon faceb... , y a une tite vidéo sympa à regarder...

je t'embrasse :=)

Écrit par : isa | 20/11/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.