31/10/2010

Nostalgie

Allez, l'homme vous file un p'tit coup de nostalgie... tout mignon et tout...

13:23 | Commentaires (2) |

29/10/2010

Boss

Aaaah décidément, l'homme est vraiment fort demandé ces derniers temps. Toutes les grandes marques se l'arrachent...

Un Homme Boss 2.jpg

 

13:53 | Commentaires (4) |

27/10/2010

Blancheur

p2.JPG

Peur. Peur d'être seul et peur d'être à deux. Peur des certitudes et peur des doutes. Peur de ne pouvoir être soi-même et peur d'être soi-même. Peur de bouger et peur de l'immobilité. Une peur blanche. Sans fin. Partout à la fois et tout autour. A perte de vue. Une blancheur sans aspérités, sans ombres, sans relief, sans traces, sans étoile du nord. Uniforme. Sans haut ni bas. Sans gauche ni droite. Une blancheur intérieure aveuglante, qui paralyse, alors que dehors la nuit est encore noire, juste avant que le jour ne se lève. Et donc c'est la petite pilule fuchsia. La douche brûlante. Son costard. Sa caisse. La route. Voila, l'homme est en route. La petite pilule fuchsia explose dans sa tête. Ses lentes retombées l'apaisent. A défaut de contrôler, l'homme est sous contrôle. C''est déjà ça. Allez, ça va aller...  

12:03 | Commentaires (4) |

25/10/2010

Peut-être

_Stephen_Shore_m.jpg

Au bout de toutes ces courses au bonheur qu'il a couru, et qu'il a perdu, l'homme se pose des questions. Peut-être qu'il en attend trop. Peut-être que l'amour, c'est tout con. Peut-être n'est-ce rien de plus que deux êtres qui sont bien ensemble. Sans plus. Qui mangent ensemble, regardent la télé ensemble, font l'amour ensemble, dorment ensemble et se réveillent ensemble. Et tout ça, sans grandes envolées, sans grandes aventures, sans grands élans. Peut-être que l'amour est tout bêtement une histoire sans histoires. Avec le rêve plus ou moins en grève et le génital pas nécessairement génial. Peut-être qu'il est là, tout le problème de l'homme. Que c'est un accro du crescendo. Un alcolo de la passion. Un pyromane de l'émotion. Un flambeur des sens. Qui ne parvient pas à se résigner à la banalité des choses. De l'amour. De la vie. De tout. 

19:45 | Commentaires (5) |

24/10/2010

Strip-tease

Allez, une petite vidéo vite fait... C'est dimanche et l'homme n'a pas envie de se les essorer...
 

 

 

13:05 | Commentaires (4) |

22/10/2010

Affaire

Diner-a-deux-pour-retrouver-le-gout-de-l-autre_imagePanoramique500_220.jpg

Aux Zétats-Zunis, et même en Namérique, c'est bien connu, c'est plein de thérapeutes du sentimental, d'experts du relationnel, de consultants du conjugal et autres conneries du genre. Et voila-ti pas qu'ils viennent de découvrir là-bas une notion que l'homme, ici, connaissait pourtant depuis belle lurette. Celle de l'intimité émotionnelle. Qui fait que, même si on plonge pas sous la couette avec l'autre, ben, pour l'une ou l'autre raison, on arrive tout de même pas à l'oublier non plus. On fait qu'y penser. Et si pas constamment, du moins beaucoup plus qu'à son tour, et en tout cas, beaucoup plus qu'à son partenaire. A tel point qu'on finit par se reposer plus sur cet autre que sur son propre Jules ou frangine. Paraîtrait même que chez les nanas, une affaire émotionnelle revêt la même importance qu'une affaire sexuelle pour un mec. Fort ça, hein ? Et en plus, ce genre de relation émotionnelle arrive beaucoup plus souvent qu'on ne le croit. Ne fût-ce que parce qu'il n'est pas facile d'admettre pour soi-même qu'on en vit une. Alors comment savoir ? Ben, c'est simple. Dès l'instant où on s'abstient de dire à l'autre "tiens, demain je vais dîner avec machin truc" ou "tiens, hier j'ai croisé trucmuche", ben, vous êtes pris par le gaz. En fait, dès l'instant où vous avez un lien avec quelqu'un, que vous cachez à l'autre. Et si, techniquement, c'est pas la même chose que de s'envoyer en l'air, faut tout de même pas s'y méprendre non plus, hein. Because au final, avec le temps, une intimité émotionnelle peut très bien devenir beaucoup plus forte et plus profonde qu'une intimité physique. Allez, z'avez tout le weekend pour faire votre examen de conscience...       

12:34 | Commentaires (1) |

20/10/2010

Bouffé

2.png

Et qu'est-ce qu'on mange ? Et à quelle heure tu seras là ? Et à quelle heure tu pars ? Et où tu vas ? Et quand tu reviens ? Et t'es ooooùùùù ? Et tu fais kwaaaaaa ? Et qu'est-ce qu'on fait demain ? Pfffff, la vie à deux c'est peut-être chouette mais ça craint tout de même. C'est qu'avant que tu t'en rendes bel et bien compte, ben, t'es déjà complètement bouffé. Et ça, l'homme connaît. Because ça fait déjà deux fois, qu'on l'a bouffé, le mec. Et donc maintenant c'est clair, on le bouffera plus. Ce qui en soi n'est pas difficile, vu qu'il est déjà relativement imbuvable, mais soit. Bon... euh... pourquoi est-ce que j'écris tout ça, moi... ? Ah oui, c'est parce que hier Jade et l'homme ont passé comme d'hab la soirée ensemble. Ils ont fait la popote à deux, dans la cuisine. Chouette et tout. Ils ont mangé peinard dans la lumière jaune des lampadaires. Sympa et tout. Puis elle, bien douillette sous son plaid, s'est lovée tout contre lui, dans le canapé. Le verre de vin à portée de main, à la télé un film à cinq balles et dehors la pluie contre les carreaux. Romantique et tout. Et vers les onze heures, l'homme l'a quittée. Because devait se lever tôt, because les files, because pleins de trucs à faire au boulot. Et donc voulait pas trop la bousculer dès l'aurore. Et une fois chez lui, ben, lui qui avait tout chaud partout, a ressenti comme un froid. Comme si au lieu d'ouvrir la porte de son appart, il avait ouvert celle de son frigo. S'est dit que, décidément, c'était pas naturel du tout, de se séparer comme ça. Que c'était pas sain. Que c'était pas bon pour son coeur. Et qu'il fallait tout de même qu'un jour ou l'autre ils réfléchissent à vivre ensemble. Mais rien qu'à l'idée, c'est déjà la panique. Et qu'est-ce qu'on mange ? Et à quelle heure tu seras là ? Et à quelle heure tu pars ? Et où tu vas ? Voir plus haut.

 

PS : avant de le massacrer, de l'émasculer, de l'écarteler, de le lapider dans vos commentaires, l'homme précise immédiatement que s'il a pris l'image d'une bonne femme pour illustrer son machin, c'est uniquement because il n'a pas trouver un truc du même genre avec un mec. Pensez bien qu'autrement il aurait sûrement mis la bouille d'un micheton à la place, hein... Bon, z'êtes rassurées maintenant, les nanas...   

18:43 | Commentaires (9) |