25/10/2010

Peut-être

_Stephen_Shore_m.jpg

Au bout de toutes ces courses au bonheur qu'il a couru, et qu'il a perdu, l'homme se pose des questions. Peut-être qu'il en attend trop. Peut-être que l'amour, c'est tout con. Peut-être n'est-ce rien de plus que deux êtres qui sont bien ensemble. Sans plus. Qui mangent ensemble, regardent la télé ensemble, font l'amour ensemble, dorment ensemble et se réveillent ensemble. Et tout ça, sans grandes envolées, sans grandes aventures, sans grands élans. Peut-être que l'amour est tout bêtement une histoire sans histoires. Avec le rêve plus ou moins en grève et le génital pas nécessairement génial. Peut-être qu'il est là, tout le problème de l'homme. Que c'est un accro du crescendo. Un alcolo de la passion. Un pyromane de l'émotion. Un flambeur des sens. Qui ne parvient pas à se résigner à la banalité des choses. De l'amour. De la vie. De tout. 

19:45 | Commentaires (5) |

Commentaires

mais quel problème as tu l' Homme ?
t'as pas de problème, té normal toi, té comme tout le monde rassure toi, à un degré plus ou moins de sensibilité...
bon, au grand plaisir de ces dames, les frangines n'est ce pas, je vais me pioter, d'ailleurs, j'ai tout mangé le chocolat, j'ai tout fumé les craven A, et comme t'étais toujours pas là....
je t'embrasse Luc.

Écrit par : isa | 25/10/2010

Répondre à ce commentaire

Tiens l'Homme, de l'emotion pur jus, l'intensite version feminine magnifique, de la revolte douce et crescendo ... de la passion exacerbee, trois minutes quarante huit de bonheur en criant ... de la beaute tout simplement, des paroles que tout le monde connait ... que certains ressentent plus que d'autres ... et la ces deux la l'apotheose, le souffle incandescent de la vie qui brule dans les veines et qui explose.

http://www.youtube.com/watch?v=2AX2bcWtg1Q

Écrit par : sugoisugoi | 26/10/2010

Répondre à ce commentaire

Peut être que tu as raison ou peut être pas !
Pour moi, l'amour c'est juste la différence entre le fait d'être ou d'être simplement bien et celui d'être très bien.
Mais bon, je suis avide aussi .....

Écrit par : Marie L | 26/10/2010

Répondre à ce commentaire

Mais qui ne l'est pas, avide ???

Écrit par : sugoisugoi | 26/10/2010

Ce que tu écris là m'a très fort interpellée, la passion prenant également une (trop?) grande place dans ma vie. Récemment j'ai reçu comme une gifle, la lecture d'un petit chef-d'oeuvre "La pitié dangereuse" de Stefan Zweig. Un livre qui raconte la souffrance d'être aimé, d'être en quelque sorte la "victime" d'une passion que l'on ne partage pas. Cette victime décrit sur plusieurs pages cette souffrance et entame cette description pas ces mots "J'avais toujours cru, jusqu'alors, avec mon peu d'expérience, que la pire souffrance était celle de l'amour non partagé. Je me rendais compte maintenant qu'il en exixtait une plus terrible encore : être aimé contre sa volonté et ne pas pouvoir se défendre contre cette passion qui vous importune et vous harcèle; voir à côté de soi une être humain se consumer au feu de son désir et assister impuissant à ses tourments....."
Cela a remis quelques pendules à l'heure dans ma vie, et un coup amer dans mon coeur.

Écrit par : C | 27/10/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.