22/10/2010

Affaire

Diner-a-deux-pour-retrouver-le-gout-de-l-autre_imagePanoramique500_220.jpg

Aux Zétats-Zunis, et même en Namérique, c'est bien connu, c'est plein de thérapeutes du sentimental, d'experts du relationnel, de consultants du conjugal et autres conneries du genre. Et voila-ti pas qu'ils viennent de découvrir là-bas une notion que l'homme, ici, connaissait pourtant depuis belle lurette. Celle de l'intimité émotionnelle. Qui fait que, même si on plonge pas sous la couette avec l'autre, ben, pour l'une ou l'autre raison, on arrive tout de même pas à l'oublier non plus. On fait qu'y penser. Et si pas constamment, du moins beaucoup plus qu'à son tour, et en tout cas, beaucoup plus qu'à son partenaire. A tel point qu'on finit par se reposer plus sur cet autre que sur son propre Jules ou frangine. Paraîtrait même que chez les nanas, une affaire émotionnelle revêt la même importance qu'une affaire sexuelle pour un mec. Fort ça, hein ? Et en plus, ce genre de relation émotionnelle arrive beaucoup plus souvent qu'on ne le croit. Ne fût-ce que parce qu'il n'est pas facile d'admettre pour soi-même qu'on en vit une. Alors comment savoir ? Ben, c'est simple. Dès l'instant où on s'abstient de dire à l'autre "tiens, demain je vais dîner avec machin truc" ou "tiens, hier j'ai croisé trucmuche", ben, vous êtes pris par le gaz. En fait, dès l'instant où vous avez un lien avec quelqu'un, que vous cachez à l'autre. Et si, techniquement, c'est pas la même chose que de s'envoyer en l'air, faut tout de même pas s'y méprendre non plus, hein. Because au final, avec le temps, une intimité émotionnelle peut très bien devenir beaucoup plus forte et plus profonde qu'une intimité physique. Allez, z'avez tout le weekend pour faire votre examen de conscience...       

12:34 | Commentaires (1) |

Commentaires

Ah ben là ! Vla qu'elles sont toutes muettes les célibataires anonymes! Les cachottières houuuuu! Ben oui fantasmer un peu de temps en temps et même souvent ça fait du bien, non?
Quant à vivre à 2, chui d'accord c'est quasi l'enfer! Mais c'est la faute aux architectes! déjà, quand on a chacun sa salle de bain, y a moins de frictions.... mais faudrait aussi chacun sa cuisine... chacun son salon... en fait l'idéal c'est deux appartements au même étage, avec une chambre à coucher commune (et encore! parfois il ronfle!). Faudrait qu'ils pensent un peu les architectes! empiler les humains dans les mêmes cubes, ça génère de l'agressivité. C'est mauvais.

Écrit par : Marie G | 22/10/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.