18/10/2010

Promenade

pl-balade-chemin.jpg

Hier Jade et l'homme on fait une longue balade avec ses parents. Les parents de Jade, s'entend. Et l'homme s'est souvenu. De ce dimanche d'automne aussi, mais il y a bien longtemps, où l'homme s'était promené avec ses parents à lui. Avec à ses côtés sa femme et ses enfants. Et en filigrane dans son coeur, le visage de sa maîtresse. De tout ça, il ne reste rien aujourd'hui. Absolument rien. Effrayant, non ? Les parents de l'homme ne sont plus. Le mariage de l'homme n'est plus. La relation de l'homme avec cette femme qui était sa maîtresse - pour qui il a finalement tout plaqué et avec qui il a tout de même vécu pendant sept ans - n'est plus. Aaah décidément, chaque moment est effroyablement unique. Ne se vit qu'une seule fois. Because le temps ne remet jamais le couvert. Quand il est passé, il est passé. Et pour les amours, la même chose. 

17:18 | Commentaires (4) |

Commentaires

oh là là Luc, très nostalgique en ce moment...
euh pour l'amour, c'est pas tjrs vrai, moi j'ai remis le couvert 25 ans plus tard...
il a pas le gout du réchauffé...
je t'embrasse bien fort


ps; je mets un fo email ha ha ha

Écrit par : isa | 18/10/2010

Répondre à ce commentaire

Ben dis donc....Heureusement que Jade elle se promène à tes côtés et pas dans ta tête... Enfin si ça tombe elle aussi elle pensait aussi à une autre promenade, avec un autre que toi......

Bon, tout ça c'est du passé l'Homme, arrête de te torturer avec ce qui n'est plus... tu te fais du mal inutilement. Oui ce temps est passé, et non ce temps ne reviendra plus.
Mais du temps il y en a plein devant toi. C'est celui-là qu'il ne faut pas laisser passer sans le prendre à bras le corps (et coeur).

Écrit par : C | 18/10/2010

Répondre à ce commentaire

Nuance, les frangines : l'homme n'est pas nostalgique. Il constate, c'est tout... Ce qui est, ne sera jamais plus...

Écrit par : Un homme à Isa & C | 18/10/2010

Répondre à ce commentaire

le Bruxellois résume ça très bien : "on peut pas être et avoir été, fieu"

Écrit par : Marie G | 19/10/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.