18/08/2010

Koï

koi_showa_w360.jpg

Fin des festivités, Jade et l'homme sont passés du mode vacances en mode boulot. Et donc, because c'est plus pratique, c'est plus facile, c'est plus simple et autres raisons de mes deux, ils ne dorment plus ensemble. Les horaires de Jade ne sont pas ceux de l'homme. Le rythme de Jade n'est pas celui de l'homme. Et le drive de Jade n'est pas celui de l'homme non plus. Résultat des courses, et de commun accord, voire même par consentement mutuel et à l'unanimité des voix, l'homme retrouve chaque nuit son appart et son pieu, comme avant. Il est vrai que leur couple s'est solidement consolidé ce dernier mois, pendant lequel ils ont pratiquement vécu ensemble, mais tout de même, tout de même, l'homme sent monter comme une nervosité. Et les mêmes causes ayant les mêmes effets, faudrait pas des masses non plus pour que ses démons familiers - les années qui passent, le passé, le futur, l'incertitude, les bobos, la déglingue - qui, ces derniers temps, s'étaient assoupis, ne se remettent à s'agiter en lui. Et pas des masses pour que l'homme qui, tous ces jours et toutes ces nuits, nageait magnifiquement comme un koï dans les eaux chaudes et parfumées de Jade, ne se retrouve la nuit venue avec un sentiment style baleine solitaire échouée sur le sec de l'une ou l'autre plage à la con. Bien sûr ils se voient encore chaque soir, mais faire l'amour et se quitter, c'est pas du tout la même chose que de faire l'amour et se réveiller ensemble le lendemain matin. Alors maintenant, à tort ou à raison, il ne peut s'empêcher de ressentir cette séparation comme un pas en arrière. Comme si leur relation avait atteint trop vite son sommet et descendait déjà la pente. Pas que ce soit vraiment le cas, mais ça suscite un peu cette réflexion là. Et cette peur là, aussi. Ceci dit, on va pas en faire une macédoine, hein. Ils changent et évoluent tellement vite et de façon tellement imprévisible qu'il faut leur donner le temps aussi de se stabiliser et de trouver leur équilibre. Librement et sans forcer.

15:23 | Commentaires (3) |

Commentaires

Ben l'homme se fend d'un commentaire bidon, juste pour voir si le machin fonctionne, because le compteur de ce blog à la noix est bloqué depuis des lunes et donc il se disait, vu également le néant côté commentaires, que peut-être ils étaient eux aussi bloqués...

Écrit par : Un homme | 20/08/2010

Répondre à ce commentaire

On me l'avait jamais faite celle-là, m'appeller "Néant"...

Écrit par : C | 20/08/2010

Répondre à ce commentaire

La majorité des couples d'amoureux n'aspirent qu'à une chose, vivre ensemble, passer leurs nuits ensemble. Mais finalement, quelle monotonie !
A choisir autant prendre le meilleur, les vacances, les week-end, sans s'encombrer du reste .....

Écrit par : Marie L | 21/08/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.