16/08/2010

Prévisible

0.jpg

Y a pas plus tard qu'y a pas longtemps, en fait y a quelques heures, et même, pour être précis, ce matin-même, y a une petite nana, là où il bosse, qui a dit à l'homme qu'il était... prévisible. Prévisible... Comme si c'était un reproche. Genre endormant, soporifique, monotone (et pour d'autres synonymes n'avez qu'à consulter le Petit Robert comme moi, hein. Non mais, je vais pas me taper le boulot tout seul quant même... Ah bon).  Et alors, hein ? Est peut être prévisible, c'est vrai - par exemple, ce petit trait qu'il a de toujours mettre en doute ce que disent les autres pour, par après, convenir qu'en fait, ben, ils avaient raison - mais au moins il est fiable, digne de confiance. On peut compter dessus, sur le mec. Quand il dit a, il fait pas b, le gars. Aaah évidemment, ça manque parfois d'imprévu, de rebondissant, d'inattendu et autres étincelles qui éblouissent les nanas et qu'elles aiment tant. Mais entre imprévisible et inconstant, instable et irréfléchi y a qu'un pas. Et ça, justement, les gisquettes ont en horreur, non ? Alors, faut savoir ce qu'on veut, hein.

17:02 | Commentaires (1) |

Commentaires

Ben ce qu'on veut c'est un homme imprévisible, constant, stable et réfléchi......
Pas plus compliqué que ça. On cherche pas midi à quatorze heures nous. :)

Écrit par : C | 17/08/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.