20/05/2010

Tendresse

Rien n'est plus important que la tendresse. C'est de la tendresse que naissent les gestes de l'amour et que s'éveillent les feux de la passion. C'est aussi ce qui reste, lorsque la passion s'est apaisée et l'amour laissé apprivoiser. Non non, la tendresse est une force. Une drogue aussi. Dont, très vite, on devient dépendant. Dont, très vite, on ne peut se passer. L'homme écrit ça parce que Jade est de plus en plus ouverte, réceptive, sensible à la tendresse de l'homme. Et l'homme est de plus en plus enclin à se délivrer de sa retenue. A se livrer. Complètement. Coeur et âme. Certe, cette digue qu'il a dressée en lui pour contenir le fleuve, un rien tumultueux, de ses émotions résiste encore toujours, mais parfois, et de plus en plus, elle s'ébreche, se fissure, se crevasse. Si bien que, plus souvent qu'à son tour, il sent avec étonnement s'épancher toute cette tendresse qu'il porte en lui, et dont il laisse par moment les eaux tièdes et parfumées doucement s'épandre, et se répandre sur Jade, jusqu'à l'immerger, totalement. Et l'homme aussi.  

18:24 | Commentaires (2) |

Commentaires

Tout ça... c'est rien que pour nous faire envie hein....!
=:)))))))))))))))))))))

Écrit par : C | 21/05/2010

Répondre à ce commentaire

Je craque Quel bonheur de lire l'homme amoureux....merci

Écrit par : Sacha | 25/05/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.