05/05/2010

Prisonniers

prisonnier-illustration_15227_w300

D'accord, l'homme n'a peut-être rien compris à la vie. Et peut-être qu'il ne la comprendra jamais. Et peut-être qu'il n'y a rien à comprendre. Et peut-être que s'il y a quelque chose à comprendre, qu'encore il vaudrait mieux ne rien comprendre, parce qu'alors le charme, le mystère et l'inattendu disparaîtraient et il ne resterait que l'ennui, la monotonie et l'indifférence. Mais s'il y a une chose que l'homme a compris, c'est que la liberté n'existe pas. Qu'on est tous prisonniers. Prisonniers des autres, bien évidemment. Des obligations, de la bienséance, de la politesse, des sensibilités de la famille, voire même de celle des amis. Mais surtout, surtout, nous sommes tous prisonniers de nous-mêmes. De notre vécu, de notre enfance, de nos souvenirs, de nos regrets, de nos remords, de nos échecs, de nos illusions, de nos espoirs, de nos chimères (liste hélas non exhaustive...). Et s'il est possible, à la limite, de se libérer des autres, il est par contre tout à fait impossible de s'affranchir de soi-même.   

20:36 | Commentaires (6) |

Commentaires

mais si ! C'est l'affranchissement de soi seulement que l'on peut apprendre à maîtriser.
La démarche la plus dure est la prise de conscience, suivie de la demande d'assistance, parce qu'on ne peut s'en sortir seul...
Et oui, c'est pas facile de faire preuve d'humilité !

Écrit par : Marirose | 06/05/2010

Répondre à ce commentaire

porte ouverte Ah s'affranchir mais bien sur, l'Homme, que c'est possible mais ce sera long, difficile, delicat, douloureux. Ca va demander de l'investissement !
Paradoxalement, ce n'est pas facile de se liberer de toutes nos vieilles valises emotionnelles transportees et chargees annees apres annees. Tout cela c'est notre vie. Renoncer a tout cela c'est repartir autrement, plus leger. On a pas ete eduque pour ca.Alors on remplit et on traine et cest looouuuuurd avec les annees qui passent.
Oui, on a une autre chance a exploiter ; changer de direction et laisser les bagages du passe derriere ; entamer un autre voyage avec soi meme ... la fleur aux dents, le coeur leger et ouvert a la confiance du lendemain
tout un programme ; un revirement complet a initier soi meme, pour soi meme ... Nos prisons c'est nous memes qui nous les construisons; en regardant bien il y a une porte de service toujours ouverte et qui peut etre poussee mais on occulte cette realite la.On prefere croise que l'on est coince. Ca nous evite d'avoir a agir
ah La complexite de l'humain !!!!

Écrit par : sugoisugoi | 06/05/2010

Répondre à ce commentaire

S'affranchir de soi, c'est s'accepter . Pas toujours facile d'accord ... parce que cela implique parfois d'écorner l'image qu'on donne aux autres . Mais que c'est bon d'être en accord avec soi-même !

Écrit par : marieke | 06/05/2010

Répondre à ce commentaire

on dit toujours que le plus difficile c'est de vivre avec soi-même. Mais je trouve qu'on est jamais mieux qu'avec soi-même ;)

Écrit par : UnPtiTourPuiSenVa | 06/05/2010

Répondre à ce commentaire

La liberté c'est reconnaître l'autre, ce n'est pas se soumettre et se rabaisser. La liberté existe! Elle se démarque de la connerie parce qu'elle n'est pas un mensonge! Parfois dire qu'on est tout petit, méchant, et qu'on va se remettre vite sur le droit chemin pour que le groupe normalisateur nous accepte est le pire mensonge qu'on peut faire, aux autres comme à soi! Car qui sait si ce que les autres condamnent n'est pas en vérité ce qu'ils n'osent pas faire? Dans leur servitude les gens n'aiment pas être seuls alors ils font des beaux discours parfois violents sans l'admettre pour enfermer les autres avec eux
Marie
Marie
Marie

Écrit par : Marie | 09/05/2010

Répondre à ce commentaire

Chassez le naturel, il revient au galop Nous avons toute une vie pour acquérir de nouvelles (mauvaises) habitudes, et c'est bien ainsi.

Écrit par : Sacha | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.