28/04/2010

Reportage

12865

Ce soir, un reportage en direct du coeur de l'homme. Ou de ce qu'il en reste. Because l'homme a comme le sentiment de couler. Comme ça, tout à coup. Et il sait pas pourquoi. Y a pas de raison raisonnable. Pas d'explication explicative. Et en plus il sait pas comment arrêter cet espèce de naufrage à la con. Cette sorte d'insensibilité généralisée qui l'envahit, comme l'eau les poumons du mec qui prend la tasse. Enfin, la tasse... chez l'homme c'est plutôt une baignoire qu'il prend. A comme une inenvie générale, le gars. Une inénergie totale. Et ça tombe mal. Because Jade, elle, elle est adrénalisée jusqu'à la moëlle. S'est achetée un machin qui compte son pouls et un autre qui compte ses pas. A décidé de griller ses graisses. De bouger ses fesses. De faire de la marche, de sauter à la corde et plein d'autres singeries du genre. Est partie se promener. Va revenir dans pas longtemps. Enverra un SMS. L'homme descendra la voir. Mais pas trop longtemps. Car elle va dormir tôt. Doit se lever demain à 5h30. Meeting, conference call, retroplanning, reporting, deadline et blablabla... Pour l'homme, qui est un mec qui cherche tout connement à se poser, ben, c'est pas gagné.     

20:14 | Commentaires (7) |

Commentaires

D'où ça venait tout ça? D'où ça venait? L'homme a une femme, bon d'accord elle habite en bas et lui en haut. Elle se fait belle et tient la forme parce que c'est ça la vie qu'on dit que c'est bien dans la pub et tout ça. Et l'homme dans tout ça, lui il s'emmerde. Histoire classique qui débouche sur un lit vide, un ciel neutre qui se lève sur des pas nonchalants vers un homme qui va au travail. Début de scénario des ailes noires

Écrit par : Marie | 28/04/2010

Répondre à ce commentaire

tu devrais prendre du recul elle a envie de s'entretenir pour toi, laisse-la faire... cela n'a rien avec toi. Cela ne veut pas dire qu'elle te demande de la suivre. On a chacun la possibilité de faire ce qu'on a envie de faire sans pour autant que l'autre ait à le faire aussi. Alors si elle veut sauter à la corde et toi t'allonger sur ton canapé... où est le pb ?
te satisferais-tu d'une bonne femme qui s'allonge sur le canapé ? Non
moi j'crois que t'as juste l'impression que tu te sens, face à son énergie, suranné ou alors que tu doute de ta capacité à l'interesser si tu ne déploies pas la meme énergie ;)

Écrit par : imagine | 29/04/2010

Répondre à ce commentaire

Réactions normales d'une femme amoureuse... et d'un homme qui l'est nettement moins.....

Écrit par : C | 29/04/2010

Répondre à ce commentaire

ou ... peut-être qu'il manque simplement ce petit quelque chose en plus,
ce petit quelque chose qui apaise et qui rassure,
qui fait qu'on ne se sent pas en déséquilibre, même si l'autre a besoin de vivre d'autres trucs...
Ce petit quelque chose qui manque parfois,
c'est de se sentir aimé, vraiment aimé, aimé comme on aime.
Ca donne des ailes...

Écrit par : sans importance | 30/04/2010

Répondre à ce commentaire

sans inmportance :)
aimer c'est une chose. Moi j'aime.
et ça me suffit. Parce que je n'ai pas envie de me poser la question de savoir si je suis aimée. Si vraiment l'homme veut se savoir aimé, il n'a qu'à demander à Jade.
Mais je doute que dans ce cas, ce soit réellement sa principale préoccupation :)

Écrit par : imagine | 30/04/2010

Répondre à ce commentaire

@ Imagine Aimer sans être aimé en retour, c'est cruel. Et même insupportable. Alors l'homme pige pas trop que tu puisses te contenter d'un amour en sens unique, sans réciprocité... Quant à ses préoccupations, l'homme trouve sympa ça te préoccupe mais lui paraît toutefois un rien improbable que tu puisses les appréhender vraiment...:-))) Allez, merci de me lire et bon WE et A+

Écrit par : Un homme | 01/05/2010

Répondre à ce commentaire

tu sais quoi va te faire foutre ;)
garde tes petites préoccupations de soixantenaire sur le déclin
ciao
et pas à plus ;)

Écrit par : imagine | 01/05/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.