24/04/2010

Naaan

125445281Sortie1

Donc Jade a prévu une petite soirée avec un petit resto, ce soir, avec quelques copines à elle et leurs Jules de service. Et Jade de demander si, des fois, comme ça, par hasard, l'homme n'aurait pas envie de se joindre à eux. Et donc l'homme de freiner des quatre fers. Because pas vraiment enthousiaste, le mec. Aaah Jade, c'est sympa de penser à moi, mais naaan, suis fatigué. Non Jade, vraiment, c'est chouette de m'inviter, mais naaan, me suis tapé une semaine d'enfer, faut que je débranche, moi. Non Jade je t'assure, c'est gentil d'insister, mais naaan, ai besoin de récupérer, tu comprends. Et donc, ben... l'homme les accompagne. Aaah décidément, il est nul avec les femmes. D'ailleurs, puisque on parle de Jade, y a dans cette relation quelque chose d'indéfinissable qui fait défaut. Et qui fait que l'homme appréhende, sans réellement en connaître la raison, qu'elle n'est pas de nature à durer. D'où une vague inquiétance, voire même une certaine méfiétude...        

16:05 | Commentaires (2) |

Commentaires

... Tu m'as fait sourire :=) ...ahhhh la faiblesse des hommes...:=) mais c'est mignon ton récit ...*
Amitiés Luc.

Écrit par : isa | 24/04/2010

Répondre à ce commentaire

Quelque chose qui manque ? Et si ce manque était en fait un "plus" ?
Hein ? Tout serait question d'interprétation. La nouveauté, l'inconnu, la découverte, inquiètent l'homme, lui font perdre ses repères. Mais l'homme il a changé depuis 10 ans, l'homme il change tous les jours, et il a encore plein de trucs à découvrir, à tester, à vivre, à conjuguer au présent et au futur, le passé, lui, est derrière !

Écrit par : Marirose | 27/04/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.