19/03/2010

Vendredi

RIEN__~1

Un reportage en live et en direct sur la vie passionnante et passionnée de l'homme, en ce vendredi soir, 19 mars 2010. Alors voila. L'homme s'est d'abord taillé de son boulot en début de soirée pour se rendre à une réception d'une marque connue d'automobiles, dont il ne divulguera à aucun prix le nom, car sinon il va encore se faire traiter de déprimé de luxe, de luxueux du spleen et autres trucs à la con du même genre. Et entre deux zakouskis, dans la tête de l'homme, est né comme un refrain qui marmonne : on a vécu, on ne vit plus, on est foutu, n'y pensons plus. Après, comme il avait comme un creux, il s'est tapé un resto. A la table à sa gauche un jeune couple d'ahuris amoureux, à sa droite deux greluches de l'une ou l'autre dernière année de l'un ou l'autre collège du coin, en face deux frangines plutôt mûres, de sortie entre copines, probablement larguées par leur mec ou en bonne voie de l'être. Et dans la tête de l'homme, toujours ce refrain qui chantonne : on a vécu, on ne vit plus, on est foutu, n'y pensons plus. Et puis, l'homme a repris sa caisse, l'autoroute et le chemin dans le sens de la direction de son appart, avec dans sa tête, toujours ce refrain qui résonne : on a vécu, on ne vit plus, on est foutu, n'y pensons plus. Et maintenant, ben maintenant l'homme sait pas. Y a des options. Y a le bistrot du coin pour un coup de vodka. Y a la femme d'en bas pour un coup de pinard, y a son frigo pour un coup de cervoise, y a son pieu pour un coup de sommeil. L'homme sait pas trop. Comme il ne sait pas trop non plus comment se défaire de ce refrain qui déconne dans sa tête : on a vécu, on ne vit plus, on est foutu, n'y pensons plus.    

21:50 | Commentaires (17) |

Commentaires

dedicace Allez une ptite dédicace pour le gentil couple du resto de ce soir...

http://www.youtube.com/watch?v=abJXfyREHKc

Belle nuit tout de même.

Écrit par : isa | 20/03/2010

Répondre à ce commentaire

Demain... c'est la journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale. Je regrette le mot "raciale", faudrait que ce soit la "Journée Internationale pour l'élimination de la discrimination tout court".
J'y pense en lisant "deux frangines plutôt mûres, de sortie entre copines, probablement larguées par leur mec ou en bonne voie de l'être"... pas que ce soit de la discrimination, quoique.... parce que si ça tombe c'est elles qui ont largué leur mec.... et sans doute que ça leur donne l'occasion d'avoir dans la tête une autre ritournelle genre "on n'a pas encore tout vécu, donc on va vivre encore plus, on n'est pas foutue, n'y pensons plus, et VIVONS ! Parce que plutôt que d'ajouter des années à notre vie, nous choississons - nous les frangines mûres ou pas - d'ajouter de la vie à nos années.

Écrit par : C | 20/03/2010

Répondre à ce commentaire

grande tristesse qui me touche
j'ai moi-meme passé un cap où je planquais cette grande tristesse derrière le cynisme, la provoc., et j'avais pas envie de montrer que j'allais mal mais en meme temps j'avais envie de leur cracher mon mal être à la gueule. c'est sans fin. Tu dois changer d'environnmement. Comme si ti tu ouvrais une nouvelle porte en laissant tout sur le pallier de l'ancienne.

Écrit par : imagine | 20/03/2010

Répondre à ce commentaire

et accepter de lacher prise
parce que l'on ne maitrise pas tout, et de montrer ses fragilités quelquefois ne nous diminue pas.

Écrit par : imagine | 20/03/2010

Répondre à ce commentaire

d'accord avec C. C sans doute parce que je suis un C. aussi... mais l'idée "d'ajouter de la vie à nos années" me plait beaucoup...
Se faire larguer, toucher le fond... peut-être une chance : de se rencontrer soi et remonter !

Écrit par : Céline | 20/03/2010

Répondre à ce commentaire

tu es lassant
sors , bouge tes fesses au lieux de te plaindre
La Vennerie , pas loin de chez toi et pour célibataire, mets pas ton complet Hugo machin ni ta grosse bagnole tout devant , bref t'arrange pas pour montrer ton fric mais montre toi toi
désolée mais tu me gonffles à te plaindre

Écrit par : sans importance | 21/03/2010

Répondre à ce commentaire

Lassant ? C'est un point de vue. En tous les cas constant. Ton état ne s'améliore pas, un peu comme si tu pédalais dans le vide. C'est bien de cela qu'il est question dans le fond, le vide de ta vie.
Sans vouloir me transformer en donneuse de leçons (de vie justement) j'ai l'impression que tu fais tout dépendre des autres. Je le répète c'est l'impression que j'ai, que tu es en attente, en attente de ce que les autres, enfin "une" autre pourrait t'apporter. En attente d'un train qui pourrait éventuellement passer, mais qui n'arrive pas, parce que tu n'as pas vu que le quai où tu te trouves est celui d'une gare désaffectée.
Tu exprimes une sorte de détresse permanente parce que tu attends ce qui ne vient pas. C'est cela je pense le grand "problème" : tu ATTENDS. Je dis tout cela pour rejoindre en quelque sorte ce que Imagine suggère. De changer. Si l'amour ne vient pas, essayer l'amitié. Tu me donnes l'impression de ne pas avoir d'amis. Je me dis qu'à ton âge ce n'est presque pas possible, tu dois bien avoir quelqu'un(e) non?

Écrit par : C | 21/03/2010

Répondre à ce commentaire

Je lis beaucoup de choses intéressantes en commentaires. Où sont les amis ? Ces personnes si importantes qui sont là, beaux jours ou pas. Et puis attendre qui ? attendre quoi ? Qu'un bonheur égaré passe par hasard devant la porte et s'y arrête ? On cherche le bonheur seul (e) et ensuite on le partage. C'est bien aussi de se demander ce qu'on peut apporter à l'autre et non pas ce qu'il a à vous donner. Ce n'est facile pour personne. Sortis des premiers regards, des premiers gestes, des premières envies, nous sommes tous pareils, à devoir construire, apprendre l'autre et soi même, avancer. Je trouve la vie belle, pleine de surprises, déroutante et c'est un cadeau. Parfois empoisonné certes mais on aurait mauvaise grâce à faire la fine bouche. Certains voudraient notre place et ne sont plus là alors pourquoi pas chaque jour un petit coups de pieds au ....... oups pardon ! Sourire

Écrit par : c | 21/03/2010

Répondre à ce commentaire

lol au moins C me lit, et c'ezt trèz bien ;)))

Écrit par : imagine | 21/03/2010

Répondre à ce commentaire

Et bien voilà, on dirait bien que pour une fois tout le monde semble d'accord: tu lasses à te plaindre, tu as tenté quelque chose avec (sur) quelqu'un, ça n'a pas marché, et tu dois admettre que si ça n'a pas marché, c'est sans doute parce que TOI, tu as fait (ou n'as pas fait) ce qu'il fallait pour que ça aille, à certains ou d'autres moments de ton histoire...Si je peux me permettre, ça ne sert à rien de se morfondre, tu empires l'image déprimée et négative que tu donnes de toi.

Écrit par : .M&M | 21/03/2010

Répondre à ce commentaire

.M&M je crois que l'homme s'épanche ici sur son blog (c'est le propre du blog d'ailleurs, sa fonction principale) pour ne pas s'épancher et maitriser son image dans le réel ;))
enfin, c'est ce que je crois, ça ne regarde que moi ;)

Écrit par : imagine | 21/03/2010

Répondre à ce commentaire

d'ailleurs j'imagine que l'homme n'aime pas perdre le controle... du coup, paradoxalement, c'est ce qui lui fait perdre le controle à tout vouloir controler

Écrit par : imagine | 21/03/2010

Répondre à ce commentaire

Cocasse... ... la situation !
Nous nous retrouvons à échanger sur le sort de L'homme , entre lecteurs du blog, et pas de réaction du principal intéressé ! Il a peut-être mieux su occuper son samedi que son vendredi...

Écrit par : Céline | 21/03/2010

Répondre à ce commentaire

... Psot de 1homme le 24-02-2010

Je cite :

"... Et continuera à se plaindre, à râler, à grogner. Même si ça plaît pas à tout le monde. Même si ça tape sur le système d'aucuns. Même si ça tape sur le système de chacun. D'ailleurs il s'en fout. Il se sent comme il se sent. Il pense ce qu'il pense. Et il est comme il est. Point barre."
donc , bé voilà :))

Écrit par : Max-Louis | 21/03/2010

Répondre à ce commentaire

eh oui ! de râler Il a raison après tout, c'est son blog.

Écrit par : isa | 21/03/2010

Répondre à ce commentaire

Oui c'est son Blog ! D'ailleurs si nous ne lisions pas ce que nous y lisons, viendrions-nous encore ici?
Tiens, moi je l'imagine très bien "notre" Homme, confortablement dans installé dans son fauteuil, occupé à lire les commentaires, au fil de leur arrivée, et de se dire
"Hé, hé, hé.... quel succès !"

Écrit par : C | 21/03/2010

Répondre à ce commentaire

Et si ? L'homme était en charmante compagnie cet après midi et qu'il ne devine pas le nombre d'amis virtuels ici présents pour célébrer son "rien à foutre"...car visiblement, ses amis virtuels s'inquiètent pour lui et en ont pas rien à foutre...

et si nous faisions monter son succès de popularité en y mettant notre présence sur ce post au maximum pour ce jour?

ps: sans rancune à C .

Écrit par : isa | 21/03/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.