15/03/2010

Exister

Maitsse

Exister et vivre, c'est pas la même chose. Exister, c'est le fait d'être. Et puisque l'homme bouge, qu'on le voit, qu'on l'entend, ben c'est clair, il existe. C'est déjà ça. Vivre, par contre, n'a rien à voir avec le fait d'être, mais tout à voir avec ce qu'on est. Et donc ce qu'on ressent. Ce qu'on émotionne. Ce qu'on sentimente. Ce qu'on affective (pas beau ça, tous ces mots tout neufs que l'homme fait jaillir de son clavier comme si c'était rien ? Ah bon !). Et là il est évident que ce qu'on est, ce qu'on vit, est en relation directe avec les autres. Ceux et celles qui gravitent autour de nous. Car ce sont les autres qui nous alimentent en émotions, qui nous donnent un contenu affectif, qui nous offrent une consistance sentimentale. Tout ça pour dire que pour l'instant, la seule chose que l'homme fout encore sur cette terre se limite à exister. Vivre, ce sera pour une autre fois.

20:47 | Commentaires (2) |

Commentaires

Tu sais quoi chouchou les hommes sensibles font craquer... jusqu'à un certain point : les hommes déprimés. Ceux-là passent pour sensibles un temps et puis finissent par lasser. Faudrait voir à pas dépasser la ligne ;)))

Écrit par : imagine | 15/03/2010

Répondre à ce commentaire

Si tu te rends imperméable... ... à ce que t'offre ton entourage en général comme stimuli affectif, alors oui, tu te contentes d'exister.

Écrit par : Marirose | 16/03/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.