21/02/2010

Retour

274090449_0a7c8dea90

L'homme a relu les mots qu'il a gravé cette nuit sur le virtuel. Alors il rassure. Naaan, il est pas suicidable. Naaan, il est pas jetable sous des roues ferroviaires. Naaan, il est pas balançable à une corde à l'un ou l'autre lustre. D'autant que chez lui y a pas de lustres, mais des spots encastrés dans le faux-plafond. Même si, même si, quelque part, c'est tout de même rassurant de savoir que, quand y a plus d'issue, ben y a toujours une issue de secours, même si elle débouche sur le néant. Mais bon, ça c'est un autre débat. Ceci dit, l'homme supporte de moins en moins ce trou qu'il a là, à la place du coeur. Il aimerait bien qu'un jour ce trou se remplisse. De lumière. De chaleur. De sens. De paix. En attendant, c'est clair, il est temps, grand temps, que l'homme revienne à lui, au lieu de s'évanouir dans des sommeils sans repos, des molécules de bonheur pharmaceutique, des solutions éthyliques qui ne solutionnent rien. Non non, il lui faut revenir à l'essentiel. Se désintoxiquer. Retourner au basique. Au naturel. Au spirituel. A la simplicité. Enfin si quèque part, y a moyen. Mais ça doit être possible. D'autant que ce matin, pour la première fois depuis des mois, il a senti, entre deux nuages, la chaleur cicatrisante du soleil rayonner au travers du velux de sa chambre à coucher.

PS : Le blog est ce qu'il est. Rien de plus et rien de moins. C'est vrai que l'homme y écrit ce qu'il ressent au moment où il le ressent. Mais c'est vrai aussi que ce n'est rien de plus qu'une photo écrite. Qu'un arrêt sur image textuel. Et donc, que c'est pas la vie. Qui, elle, ne s'arrête jamais. Et change sans cesse. Encore heureux, hein.

12:32 | Commentaires (3) |

Commentaires

Mais où est ce foutu interrupteur?? Ok, sinon il y a des fenêtres chez toi? tu habites quelle étage encore?....mdr....

Alors l'homme aime tout simplement se plaindre et être plaint....à chacun son truc pour se sentir mieux....moi, c'est totalement à l'opposé....

Une belle semaine à l'homme...

Écrit par : Sacha | 21/02/2010

Répondre à ce commentaire

... Les méandres de chacun ne sont pas éclairés que par le soleil du jour, il y a aussi ce soleil noir qui parfois fait son apparition.Je comprends.

Écrit par : Max-Louis | 22/02/2010

Répondre à ce commentaire

Max-Louis et puis... il n'y a jamais de lumière, sans ombre ;-)

Luc je t'embrasse :-)

Écrit par : isa | 22/02/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.