26/01/2010

full

ar-dev


Alors, et c'est statistiquement prouvé, les coups de cafard, l'homme les prend toujours en pleine bouille pendant les weekends. Marrant ça, hein. A mon avis c'est because parce que le samedi, et surtout le dimanche, il a trop de temps pour réfléchir. A tout. Et en particulier à sa condition humaine inhumaine. Du fait, par exemple, qu'il est périssable. A consommer avant le. Qu'il a une date ultime de conservation. Comme un paquet de barbaque à la con au Delhaize du coin. Ou du fait qu'au final on est toujours tout seul dans sa petite peau. Que, quoi qu'on fasse, dans sa petite peau, ben, y a jamais de la place que pour un et jamais pour deux. Du fait qu'y a tant de choses auxquelles on voudrait y faire mais qu'y a rien à faire. Par contre en semaine, l'homme a beaucoup à faire. Et est toujours tellement full qu'il pas le temps de philosopher. Ainsi hier il a passé l'après-midi dans le burlingue de son boss. Le patron lui a filé plein d'idées sur plein de trucs. Très créatif, qu'il était, le boss. Et donc aujourd'hui l'homme en a eu plein les pattes. D'abord à transformer toute cette créativité en travail. Et ensuite à refiler tout ce travail aux autres. Aaah, le management... c'est pas beau ça ? Non non, l'homme adore son boulot...      

17:23 | Commentaires (1) |

Commentaires

Ben oui! C'est le lot de tout le monde mon cher ami! Tu crois que la vie est plus rose pour les autres? Non, elle est simplement différente.
De 1) tout le monde est périssable
De 2) ya pas de place dans ton corps pour quelqu'un d'autre, mais à côté de ton corps...nuance ;)
De 3) de temps en temps il faut savoir envoyer ..... son boss et n'en faire qu'à sa tête.
Tu dois être toi, et faire ce que tu as envie, pas ce que les autres te dise de faire. Dans les limites du raisonnable, hein?
Heureusement que tu aimes ton travail...

Bon courage

M

Écrit par : M | 26/01/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.