17/01/2010

Ego

marketing-de-ego

Avec la femme d'en-bas tout va bien, merci. L'homme passe certains soirs dans son canapé et certaines nuits dans son lit. Ils s'envoient en l'air et s'aiment pas. C'est pas super, ça ? Un peu comme dans les petites annonces, sauf que dans leur cas, y a plus, même si y a pas affinités. Alors, en fin de compte, qu'est-ce qui le déstabilise, hein, l'homme, dans tout ce bazar ? Qu'est-ce qui le fragilise, hein, au juste ? Bonnes questions, ça. Et donc, il se les a posées. Même plus, il s'est fendu d'une véritable séance d'introspection, le gars. Sa conclusion ? Tout d'abord, cette gisquette, à la limite, il s'en fout. Bon. Jusque là, ça va. Mais alors qu'est-ce qui le dérange ? Ben, en fait, ce qui le perturbe réellement, ce qui le chiffonne,  c'est tout simplement que... ben... c'est qu'elle n'a pas besoin de lui. Pas de sa présence, pas de sa tendresse et pas de son sexe. Voila, c'est dit. Voilà son vrai problème, à l'homme. C'est sa petite personne qui en prend un coup. C'est son orgueil de mec qui est ravagé. C'est son égo qui est en compote. Non mais c'est vrai ça... une frangine à qui il fait l'amour et tout, et qui pour le reste sait parfaitement continuer à vivre sans lui, comme s'il n'existait pas... non mais attend, c'est quoi cette affaire... Aaah décidément, ça fait pas du bien par où ça passe, toute cette histoire...        

16:42 | Commentaires (1) |

Commentaires

Définir les contours amour / amour-propre n'est pas chose aisée...
Oh ! pardon... il ne s'agissait pas d'amour -puisque l'Homme se fiche de cette Dame Glaciale.
Alors, y'a t'il matière à se tourmenter ???

Écrit par : Céline | 17/01/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.