09/01/2010

Sophistiquées

pouêt

Y a des frangines qui entretiennent un côté sophistiqué comme certains maris (en général les leurs d'ailleurs) leur maîtresse. C'est le genre de nanas qui, niveau musique, vous en colle plein les trompes d'Arim Van Buuren, de Hôtel Costes, de Café Del Mar, de Sinners Lounge. Qui portent, hauts et forts, leurs goûts alambiqués comme des rivières de perles au dernier walking dinner du coin. C'est le style à surfer sur 1kult et à vous les scier avec le dernier Fred Cavayé, Stephen Chow ou John Woo, alors qu'en fait z'avez même pas idée qu'elles vous causent cinoche. Bon, y a pas de mal à ça, hein, c'est clair. Mais c'est clair aussi que tout ce bling-bling intello-alternatif, les mecs, ben, ça les fait plutôt marrer. Surtout qu'ils savent parfaitement qu'elles tiendront pas la distance et qu'au final ils les retrouveront tout aussi bien au fond du canapé, blotties en peignoir, en train d'essuyer furtivement une larme lorsque Tom Hanks embrasse enfin Meg Ryan au sommet panoramique d'un building de la nuit New Yorkaise. Non non, à l'affectation, les hommes préfèrent l'affection. Sont pas toujours cons, hein. 

18:06 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.