20/12/2009

fondement

passé

Toutes les frangines que l'homme connaît lui assurent qu'on ne peut réussir un nouvel amour avant que l'ancien ne soit définitivement terminé. Qu'il faut d'abord avoir tourné la page. Tiré un trait. Mis un point final. Que sinon, on fait dans la thérapie. La transition. La fuite en avant. Et ben, l'homme ne les croit pas. On siffle pas la fin d'un sentiment comme on siffle la fin d'un match. Et donc, tous ces bonheurs inachevés, tous ces toujours tronqués, toutes ces certitudes éphémères, ben, qu'on le veuille ou pas, nous les trimbalons, quoi qu'on fasse, pendant le reste de notre existence. Même plus. Faut surtout rien jeter, rien renier, rien oublier. Car tout ce roman qu'est chaque vie, forme la fondation, est le fondement, constitue le béton - armé par toutes nos déchirures, nos défaites et nos inachèvements - nécessaires pour, une ennième fois, tenter de bâtir, de réussir, une nouvelle idylle. Ou une nouvelle illusion. Ce qui en fait, revient au même.

20:57 | Commentaires (4) |

Commentaires

Tout à fait d'accord, pour une fois.
Comment pourrait-on renier, comment pourrait-on mettre dans un tiroir un amour, des sentiments profonds, tout ce qu'on a tant voulu donner et recevoir.
C'est une déchirure, douloureuse mais c'est pas une défaite, c'est quelque chose de précieux à garder dans ce qu'on a encore de plus doux en soi. Pour pouvoir aimer encore.
Un nouvel amour = une nouvelle illusion, ben oui.
Tout n'est qu'illusion, absolument tout.
Sauf que parfois, y a des illusions qui réussissent. Elles deviennent alors une réalité. Une belle réalité. Le temps d'un instant ou pour le restant de la vie.
L'âme a des illusions comme l'oiseau a des ailes, c'est ce qui la soutient... (V.hugo)

Écrit par : à quoi bon | 21/12/2009

Répondre à ce commentaire

à quoi bon Superbe, ton texte... Y a pas d'autres mots, superbe... Merci.

Écrit par : Un homme | 21/12/2009

Répondre à ce commentaire

... :-)

Écrit par : à quoi bon | 21/12/2009

Répondre à ce commentaire

D'accord avec l'Homme, on peut pas renier ses amours (l'ignorance est la pire des méprises, pas vrai?) mais elle est parfois indispensable pour se ressourcer et avancer...
Bonne fin de dimanche à l'Homme

Écrit par : Une renaissance :-) | 27/12/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.