07/12/2009

Avant

090310%20regret_0

Pendant les instants qu'un homme partage avec une femme, il vit pleinement le présent et il oublie le reste. A chaque fois qu'un homme est seul, il revit le passé et se remémore le reste. Ce qui a été. Avec cette femme actuelle, mais aussi avec ces femmes qui ont traversé sa vie. Et qui ont compté. Et inévitablement il compare. Ce qu'il ressent avec la femme actuelle et ce qu'il a ressenti avec les autres. Ou ressent peut être encore, pour l'une ou l'autre, longtemps après que leur histoire se soit terminée. Du moins dans les faits. Le problème c'est que le coeur se fout complètement des faits. Et certains amours se foutent complètement de se terminer. Et alors, pour une fois, comparaison est raison. Et a raison. Une confrontation qui ne pardonne pas et qui fait pas de prisonniers. Si bien que, la bouille plantée dans le miroir, on ne peut se dire que deux choses. Soit, aaah c'est tellement mieux avec la femme d'aujourd'hui. Et on se sent au chaud. Soit au contraire, pffff c'était tellement mieux avec la femme d'hier. Et on attrape froid. Alors, si c'est le cas, pour se réchauffer, ben, y a pas trente-six solutions. Il ne reste plus qu'à laisser fondre lentement, tel un chocolat collé tout contre le palais de sa bouche, ce doux souvenir d'antan, jusqu'à ce qu'il s'épande onctueusement dans le coeur, pour finalement enrober de sa tiédeur ce vague sentiment de regret qui, décidément, ne cesse de rôder.

Nom d'un chien, l'homme, quelle plume... tant d'émotivement, d'émotionnerie, de romantivisme... A mon avis, ce mec serait plus profond qu'on croit, que ça m'étonnerait pas... 

20:22 | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.