28/11/2009

Aïe !

51UY9WpFDDL__SL500_AA240_

L'homme a une joue calibre steak Chateaubriand, un bel oeuf tout gonflé en dessous de l'oeil, les intestins en compote because les antibiotiques et l'estomac tout retourné par les anti-inflammatoires. C'est que, dans un de ses rares moments d'héroïsme, il s'est fait arracher une dent à la con et se tape maintenant un abcès 3 étoiles au Michelin et 19/20 au Gault-Millau. Et ça, ça lui fout l'humeur en l'air, ça. Etre limité dans ses possibilités, voire privé de liberté, par un bête truc comme ça... Non mais c'est vrai. Le corps c'est beau, c'est bien, c'est tout ce qu'on veut mais quel ballast ! Mal là, bobo ici, y a toujours quèque chose qui va pas, qui est bouché, qui coince, qui spasme, qui crampe, qui enfle ou retrécit, pousse contre ou obstrue. D'accord, y a plus grave, beaucoup plus grave, que d'avoir une bouille comme un juke-box, mais raison de plus : au lieu d'affubler les hommes d'un corps, les dieux des hommes auraient pu s'épargner la peine et se borner à lui donner un esprit.   

11:25 | Commentaires (5) |

Commentaires

tu m'as bien fait rire avec :ton rare moment d'héroisme ! :-))
bon courage, poche de glace, compote, soupe,dodo allez hop! comme les ptits vieux !
Isa

Écrit par : isa | 28/11/2009

Répondre à ce commentaire

Isa "comme les p'tits vieux"... : ben, ça va me remonter le moral, ça... Allez, t'embrasse quand même :-)))

Écrit par : Un homme | 28/11/2009

Répondre à ce commentaire

Corps / Esprit Bien délicat de désolidariser le corps de l'esprit...
Ne dit-on pas que le corps est "le temple de l'âme" ?

Écrit par : Céline | 28/11/2009

Répondre à ce commentaire

au vieil homme rhooo, :-))) mais c'est très simple en fait, il suffit de tout tourner en dérision !!! comme tu l'as si bien fait d'ailleurs ;)
ps: un gros bisou sur ta joue endolorie.

Écrit par : isa | 28/11/2009

Répondre à ce commentaire

Mal de dent mal d'amour, dit-on....
Ca fait bien longtemps que je n'ai plus de dents!!!!! LOL
Bon courage quand même l'Homme!

Écrit par : SM | 29/11/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.