16/11/2009

Sisyphe

mythe-de-sisyphe-franz-von-stuck-1920

Si si, Sisyphe, l'homme connaît (allitération en début de phrase gracieusement offerte par la Maison L'Homme, depuis 1951 Fournisseur de la Cour en traits de génie, et en tresses de génisses depuis peu). Pour rappel, vu votre connaissance microscopique des bazars mythologiques, Sisyphe est ce mec condamné par les dieux à pousser un rocher sur une montagne, rocher qui à chaque fois, juste avant d'atteindre le sommet, se met à débouler la pente pour revenir au point de départ. Et donc, l'homme connaît la sensation. Y a plein de trucs et de machins qu'il aurait voulu atteindre et qui ont capotés en cours de route. Alors quand, comme lui, non seulement on est mauvais perdant mais qu'en plus on fait que perdre, ben y a pas 36 solutions pour pas tomber dans la frustration chronique et jusqu'à l'os. Il ne reste plus qu'à s'attacher au jeu pour le jeu, puisque de toute façon gagner, ben, c'est pas gagné (chouette ce petit jeu de mots, j'aime bien, moi).  

17:52 | Commentaires (2) |

Commentaires

très belle peinture, et je ne connaissais pas sisyphe, alors merci! j'aime beaucoup les symbolistes.
et j'ai horreur de perdre, je fais tout pour gagner.
bisous.

Écrit par : isa | 16/11/2009

Répondre à ce commentaire

Sisyphe est ce que tu saurais me dire de qui est cette peinture et de quand elle date parce que j'aimerais bcp l'insérer dans un travail que je fais pour mon cours de grec mais j'ai besoin de ces infos :)

Merci d'avance

Écrit par : moitoutsimplement | 26/05/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.