13/11/2009

Trompé

bonheur simple

Dans sa vie, l'homme s'est déjà trompé dans plein de trucs. Et dans plein de gens aussi. Des hommes et des femmes. Mais là, c'est beaucoup plus grave. Là, il s'est trompé sur lui-même. Pendant longtemps, il a cru qu'il ne lui fallait qu'une table, une chaise, un peu d'eau, une tranche de pain et un bout de fromage pour survivre. Rien d'autre. Et, quelque part, c'est vrai. D'accord, faut pas charrier, il aime le luxe, comme tout le monde, mais il sait parfaitement vivre sans. Et ça, il en est certain. Because il a connu des périodes rouges. Le rouge étant, à certains moments de sa vie, la couleur uniforme de son compte en banque. Mais quelque part aussi, il s'est gourré. Car à côté des nourritures terrestres (comme dirait Gide), il y a aussi les nourritures célestes. Celles qui nourrissent le coeur. Celles qui réchauffent l'âme. Celles que seul l'autre, un autre, une autre, peuvent prodiguer. Et c'est là qu'il s'est planté, le mec. A cru qu'il n'avait besoin de personne. Et qu'on lui foute, tous, une paix royale, hein. Et les femmes et les enfants d'abord. Dans ce cas de figure, précisons pour éviter tout malentendu : les femmes et les enfants d'abord... par-dessus bord. Pas de cris autour de lui, pas de pleurs, pas d'emmerdes, pas de conneries. Rien que l'homme et lui-même, n'en fallait pas plus. Non mais, c'est vrai à la fin! A présent... et ben... disons que... depuis qu'il prend le râteau de la désolation en pleine poire à chaque fois qu'il franchit la porte de son appart... et ben... disons qu'il faut nuancer... disons que... quelque part... avoir près de soi une petite frangine, avec ou sans mômes, ce serait tout de même pas mal... hein... tout compte fait.

15:04 | Commentaires (3) |

Commentaires

Ben... Tu sais quoi, l'homme...?
Suis quasi jamais d'accord avec toi.

Ben...sur ce coup là bien...
Comme quoi...

Écrit par : Pascal | 13/11/2009

Répondre à ce commentaire

C'est bien de l'avouer...:-)
je te le souhaite en tous cas.

Écrit par : isa | 13/11/2009

Répondre à ce commentaire

A Pascal C'est bien, d'être quasi jamais d'accord avec l'homme... Ce qui importe vraiment, c'est d'être en accord avec soi-même... Ce qui est aussi le plus difficile...

Écrit par : Un homme | 14/11/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.