09/11/2009

Lundi

fucked_its_time_to_accept_the_inevitable

Lundi de gloire. A 14h30 réunion de staff. L'homme préparé, armé jusqu'aux dents, prêt à tout. Des arguments en béton. Un plan super nickel, discuté avec son boss, 100% derrière lui, la semaine dernière. Et puis le boss... il change d'avis... il dit qu'en fait on va faire autrement... qui lui sort un bazar complètement débile, à côté de la plaque... qui déboule dans l'abérration, l'égarement... et qui, d'un geste leste, donne la parole à l'homme, style hop voila la balle, débrouille-toi et bonne chance. Et donc l'horreur. Déjà que c'est la galère because le job de l'homme c'est la mesure des prestations et de la performance, et si y a bien une chose que personne n'aime, c'est justement qu'on mesure ses prestations et sa performance. Et donc voila l'homme désespérement parti dans le brouillard épais de la grenade fumigène joyeusement dégoupillée par son patron. Qui, à la fin de la réunion, donne comme d'habitude raison à tout le monde, remercie chacun pour sa participation active, créative et réactive, et disparaît, salut bonsoir, dans son bureau. Et l'homme de disparaître aussi, dans son bureau à lui. L'écume aux lèvres. Avec cette clairvoyance limpide d'avoir tout loupé, d'avoir été superbement roulé dans la farine, d'être parfaitement passé pour un con. Et comme si ça suffisait pas, pour ponctuer le tout et terminer la journée en fanfare, y a encore l'une ou l'autre frangine, qui croit qu'il suffit d'un claquement de doigts, à sa convenance, pour que le mec saute aussitôt debout, genre madame m'a sonné que puis-je faire pour madame, qui lui téléphone vite fait entre deux portes pour s'enquérir, tout aussi vite fait entre deux portes, de ses états d'âmes. La totale quoi... Et, au point où on en est, l'homme tient aussi tout spécialement à remercier ici tous ceux et toutes celles qui le lisent, pour la quantité phénoménale, pour l'extraordinaire profusion ainsi que l'apport inestimable des commentaires qu'ils ont laissés sur les derniers posts dont il s'est fendu. Non non, vraiment, n'en remettez plus, c'est trop... Me demande, moi, pourquoi il se fatigue encore, l'homme...    

20:52 | Commentaires (3) |

Commentaires

c est que ton bla bla devient lassant......

Écrit par : | 09/11/2009

Répondre à ce commentaire

Mais je suis là moi Luc, ta plus fidèle et fervente lectrice...:-)

ps: le post d'oasis m'a moins inspirée,voilà pourquoi je n'avais pas répondu, mais je crois me souvenir d'avoir lu que c'était le nom de ta secrétaire...

ps: quand au travail, voilà pourquoi j'ai quitté depuis 13 ans toutes contraintes d'avec des patrons, même si elle est très chère à payer, la liberté, y a que ça de vrai.

voilà m'sieur pour la lecture du soir, et je vous dis
bonsoir...:-) et bonne nuit les petits...

Écrit par : isa | 09/11/2009

Répondre à ce commentaire

L'homme se fatigue pas pour répondre aux commentaires !!!!
On récolte donc ce que l'on S'Aime , c'est pas plus compliqué que ça !

Écrit par : Emilie | 10/11/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.