27/10/2009

Pas évident

v_6_ill_965074_sergei_lemans

Aaah, les nanas sont décidément une source d'inspiration inépuisable. Ainsi cette petite frangine qui, pas plus tard qu'y a pas longtemps, écrivait à l'homme que, because elle vivait en solo, elle était la cible d'un essaim de mecs faussement gentils, prétendument protecteurs et soi-disant respectables, mais en réalité véritablement lubriques et tout à fait à la recherche d'un bon coup. Et donc, pour reprendre ses termes à elle, "beurk beurk". OK, d'accord, l'homme comprend. Et partage son opinion. Maintenant, d'un autre côté, l'homme signale aussi que, pour un mec, c'est pas toujours évident non plus de faire la différence entre avoir envie d'une femme because testostérones en vrac, en folie et à gogo ou la désirer tout simplement parce qu'il l'aime... D'autant plus que s'il peut y avoir désir sans amour, il n'y a pas d'amour sans désir. Tout ça pour dire que, pour un homme, dont le cerveau a déjà une tendance naturelle à prendre la forme d'un pénis, c'est pas toujours facile de faire la part des choses entre la pulsion et le sentiment, le sexe et l'émotion, l'hormonal le plus basique et le je t'aime le plus tendre, susurré à l'oreille de la belle.   

21:14 | Commentaires (2) |

Commentaires

Mais rassure toi mon Cher Luc, pour les femmes non plus ce n'est pas très facile de faire le discernement dans tout ce que tu ennonces là plus haut :-)))) enfin, pour les femmes,pour moi en tous cas :-))).
ps: le pénis en moins, celà va de soi :p

Écrit par : isa | 27/10/2009

Répondre à ce commentaire

L'important Etant de renconter l'autre et de tisser une toile pour un jour ou pour toujours, si feeling il y a :)

Écrit par : Manureva | 28/10/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.