22/10/2009

Accompagné

1871577127_small_1

Aujourd'hui l'homme écrit sur un thème qu'une gisquette lui a soufflé dans l'oreille dans un de ses commentaires. Alors qu'est-ce qu'on dit, hein, l'homme ? Merci Isa. Ah bon. Non non, l'homme est un gentleman mais faut parfois que je le rappelle à l'ordre. Bon. Alors voila. Il s'agit de l'adage qui dit qu'il vaut mieux être seul que mal accompagné. Mal accompagné, il l'a été pendant des années, le gars. Et seul aussi. Et donc, un véritable expert du vécu qu'il est, l'homme. Et pour lui, y a pas photo. Etre seul, c'est beaucoup mieux. Au moins faut pas jouer de comédie. Et dire que ça va quand ça va pas. Et dire qu'on est fatigué quand on est pas fatigué mais qu'on a pas envie de causer. Et dire qu'on se sent pas bien quand on est pas malade. Et comme l'homme est pour la démocratie directe, il demande même votre avis. Allez hop, laissez-vous sonder vite fait, oui là, en haut à droite.      

20:58 | Commentaires (2) |

Commentaires

merci, c'est cool d'être à l'honneur... :-)

idem que toi pour le vécu: des tas d'expériences diverses et variées en matière de vies sentimentales...j'ai vécu la pleine solitude aussi, c'est bien au moins dans ce cas, on peut comparer...je sais aussi ce que je veux, et je ce que je ne veux plus.
maintenant, je dis quand ça ne va pas, j'essaie de ne pas faire semblant, d'ailleurs en amitié et en amour, c'est la même chose, j'ai appris avec le temps à exprimer de plus en plus mes besoins ou envies, mais je pense qu'en couple ou même dans la vie de tous les jours, l'on puisse réellement être soi-même à 100%: mais par empathie et sensibilité je fais toujours attention à l'autre. La vie à deux est un trop vaste débat pour qu'en deux mots, sur un écran l'on puisse y développer ses idées sur le sujet...finalement, ne sommes nous pas des animaux ayant développé, somme toute, une relative intelligence ?
mais là, est un autre débat... ;)




Écrit par : isa | 23/10/2009

Répondre à ce commentaire

A chacun ses exigences Les mots 'mal accompagné sont très relatifs dans le sens ou les exigences et besoins de chacun sont différents.
Certaines personnes h/f attende beaucoup de leur conjoint, même si celui ci ne demande pas grand chose,elles offrent pour recevoir mais reste souvent en attente. Cela fait naitre un sentiment de frustration et de mésentente, car lorsque l'on donne sentiments, amour, compliment, caresses, et tendresse, on espère avoir sa part aussi !
Avoir une vie paisible sans feux d'artifice mais heurts, peut être considérée comme heureuse ou monotone.
L'homme ne cherche pas la cerise sur le gâteau mais un gâteau fait de cerise.

TROP VOULOIR TUE L'ESPOIR

Écrit par : flib | 23/10/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.