21/09/2009

La solitue

soli

18h28 L'homme quitte son bureau. Il est le dernier. Sortir de Bruxelles, prendre un bout d'autoroute. 19h00 Les news sur la radio. 19h16 Sa caisse qu'il gare, son courrier qu'il prend, l'escalier qu'il monte. 19h24 La clé dans la serrure, son costard, sa cravetouze et sa chemise qu'il enlève, la télé qu'il allume, la bière qu'il se sert. 19h30 Saucisse de campagne et potée aux carottes dans un sachet en plastique dans le micro-ondes, 5 min à 850 W. 19h37 L'assiette dans les reflets des news de La Une. Henin qui reviendra, on s'en fout. Des paysans qui déversent du lait, immoral. Des enseignants en grève, pas marre des vacances? 19h40 Tout mangé, le grand garçon. 19h43 La vaisselle terminée, 1 couteau, 1 fourchette, 1 assiette, et une deuxième bière qu'il se verse. 19h45 Le laptop qu'il allume, ce machin qu'il écrit. Et puis cette soirée qu'il sait pas comment il la finira. Qui n'en finira pas. Jusqu'à ce que le sommeil, enfin, le délivre. 20h22 Cette bafouille qu'il poste.      

20:22 | Commentaires (9) |

Commentaires

23h42 L'étwale lit le post de l'homme et est attristé, elle ne lui connaissait pas ce côté tristounet, ce côté "je me sens parfois si seul".

23h43 : elle se pose des questions
L'homme aura bu combien de bières avant de se dire que tout compte fait, c'est pas si terrible que çà mais que ça se boit?
L'homme aura-t-il vécu un truc positif dans sa soirée qui s'annonçait presque morne à lire son article?
L'homme s'est-il endormi l'esprit serein?
L'homme manque-t-il d'inspiration, période de flou, de questionnement trop intense ?

23h44 : l'étwale se dit qu'elle devrait l'homme se reposer et s'en va, telle une souris, sur la pointe des pieds espérant ne pas l'avoir opportuné.

A demain.

Écrit par : L'étwale | 21/09/2009

Répondre à ce commentaire

23H46 L'étwale a relu son com et le trouve bien merdique.
La fatigue était là.
Elle se dit que l'homme va devoir brancher le décodeur pour lire son commentaire et ça risque de le mettre de mauvaise humeur.

23h47
Elle s'allume une dernière cigarette... et perdue dans la fumée bleue de celle-ci, elle se dit que l'homme comprend les femmes et comprend par conséquent que "nobody's perfect" et surtout pas une femme à cette heure-ci! ha ha

Bonne nuit

Écrit par : L'étwale | 21/09/2009

Répondre à ce commentaire

Alternatives. L'homme quitte son bureau ? L’Homme a de la chance, il a un travail.
L’homme prend un bout d’autoroute ? L’Homme a de la chance, il a une voiture.
L’homme met la clé dans la serrure ? L’Homme a de la chance, il a un toit.
L’homme boit et mange ? L’Homme a de la chance, il se restaure.
L’homme allume la télé ? L’Homme a de la chance, il voit.
L’homme se fout d’Hénin ? L’Homme a de la chance, il entend.
L’homme a sommeil ? L’Homme a de la chance, il a un lit douillet.
L’homme écrit une bafouille ? L’Homme a de la chance, il est libre de s’exprimer.

Écrit par : Christine | 22/09/2009

Répondre à ce commentaire

...christine excellent !!!

Écrit par : regine | 22/09/2009

Répondre à ce commentaire

Décevant... Décevant de réduire le bien-être et le bonheur à des machins matériels... Et d'un simplisme qui frise l'infantilisme...

Écrit par : Un homme | 22/09/2009

Répondre à ce commentaire

Peut être que l'homme ne récolte que ce qu'il a semé car a force de détruire pour construire pour lui seul... Que l'homme pense a construire pour autrui et peut être qu'autrui le libèrera de sa solitude. Les grands chasseurs malgré leurs nombreux trophées ont toujours été de grands insatisfaits. Les femmes ne sont pas trophées dont on se vante. EGOISTE et EGOTISTE

Écrit par : flib | 22/09/2009

Répondre à ce commentaire

ok avec l'homme et de plus, hors contexte du post je trouve....

Écrit par : l'Etwale | 22/09/2009

Répondre à ce commentaire

Eh bien... ce n'est pas gentil, gentil ça L'Homme....
"Décevant et d'un simplisme qui frise l'infantilisme..." Je me sens un peu blessée par cela, et je suis triste.
Mais bon, c'est vrai qu'on ne peut pas plaire à tout le monde, mais de là à être quasi insultée... et qui plus d'une façon tellement rabaissante.
Et puis depuis quand la liberté de s'exprimer (qui semble un peu réduite ici) est-elle un bien matériel?
Allez l'Homme je t'épargnerai dorénavant l'effort de me rejeter d'une façon à laquelle je ne suis que très rarement habituée dans ma vie simpliste et infantile, mais heureuse.

Écrit par : Christine | 22/09/2009

Répondre à ce commentaire

A Christine T'offusque pas, ma grande, c'était pas le but... Disons qu'un animal blessé, ben, ça a tendance à mordre... C'est pas beau, mais c'est comme ça...

Écrit par : Un homme | 22/09/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.